La Bourse de New York remonte, après quatre jours de moins bien pour le Dow Jones

Wall Street a ouvert en hausse ce vendredi, profitant d'un rebond après quatre séances consécutives de baisse.

La Bourse de New York remonte, après quatre jours de moins bien pour le Dow Jones
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York a ouvert en hausse, profitant d'un rebond après quatre séances consécutives de baisse pour le Dow Jones. Vers 14H00 GMT, l'indice vedette de Wall Street s'affichait ainsi en légère progression de 0,01 % à 34.883,83 points, tandis que le Nasdaq gagnait 0,52 % à 15.327,95 points et le S&P 500, 0,20 % à 4.502,10 points.

Jeudi, le Dow Jones était repassé en-dessous des 35.000 points pour la première fois depuis le 19 août.

Une vague d'achats à bon compte après cette séquence baissière était la principale explication à l'ouverture des indices dans le vert, selon Peter Cardillo, économiste en chef de la société d'investissement Spartan Capital Securities.

Le marché pourrait aussi voir d'un bon oeil l'annonce du président américain Joe Biden, de l'obligation de vaccination contre le coronavirus de tous les salariés d'entreprises privées de plus de 100 employés.

"L'idée, c'est que cela pourrait éviter que l'économie ne ralentisse davantage", a fait valoir l'économiste.

La nouvelle bénéficiait à Moderna (+0,11 % à 456,27 dollars). Fusée de la cote depuis le début de l'année (+334 %), le laboratoire américain poursuivait sa progression après avoir déjà gagné 7,81 % jeudi après l'annonce de la préparation d'un vaccin hybride, contre le coronavirus et la grippe.

Faute d'indidcateurs de premier plan dans les jours à venir, le marché devrait continuer à évoluer dans une fourchette resserrée, prévoit Peter Cardillo.

Il reste sur des volumes d'échanges faibles, voire très faibles, depuis la mi-août.

Sur le plan macroéconomique, l'indice des prix à la production aux Etats-Unis a atteint 8,3 % sur un an en août, le rythme le plus soutenu jamais enregistré depuis que cette statistique est publiée (2010), légèrement supérieur aux attentes (8,2 %).

Réactions

La nouvelle a fait réagir le marché obligataire, les taux des emprunts d'Etat américains à 10 ans grimpant instantanément de 1,29 % à 1,32 %.

Le groupe Sea, éditeur de jeux vidéos et plateforme de commerce en ligne, reprenait son souffle (+1,11 %), mais restait en baisse de 7 % depuis mardi. La société singapourienne, cotée à Wall Street et qui compte le chinois Tencent comme actionnaire de référence, a annoncé jeudi la levée de quelque 6,3 milliards de dollars sous forme d'actions et d'obligations.

La société financière Affirm, spécialiste des achats à crédit en ligne, s'envolait en début de séance (+22,62 % à 112,88 dollars) après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes et des prévisions séduisantes pour son exercice 2022 (de début juillet à fin juin 2022).

Le groupe table sur des revenus en hausse de 33 % à 36 %, sans tenir compte du récent partenariat avec Amazon, annoncé fin août. Le paiement à crédit et échelonné, assez peu en vogue dans le commerce en ligne jusqu'ici, connaît une popularité croissante, dont bénéficie Affirm.

L'éditeur de jeux vidéos Take-Two Interactive se repliait (-3,02 % à 152,28 dollars) après l'annonce, jeudi après Bourse, que la nouvelle version de son jeu emblématique Grand Theft Auto ne sortirait finalement qu'en mars 2022, au lieu de novembre 2021 comme prévu initialement.

Sanctionné fin août après des résultats et des prévisions jugés décevant, le groupe de vélos d'appartement et de tapis de course connectés Peloton continuait de se redresser (+6,49 % à 114,03 dollars), après l'annonce jeudi du lancement de sa propre ligne de vêtements de sport, Peloton Apparel.

Sur le même sujet