Vivendi s'écroule après la vente d'Universal Music : l'action perd plus de 60 % en moins de 24 heures

Ce mardi, le géant musical Universal Music Group (UMG) rentrait en Bourse, quittant ainsi le navire Vivendi. Si l'entreprise musicale évoluait plus de 35 % au-dessus de son prix d'introduction, le cours de l'action Vivendi a lui dégringolé.

Vivendi s'écroule après la vente d'Universal Music : l'action perd plus de 60 % en moins de 24 heures
©AFP
La Libre Eco avec AFP

Le titre d'Universal, coté à la Bourse d'Amsterdam, s'échangeait à 25,52 euros vers 07H30 GMT, soit près de 38 % au-dessus de son prix d'introduction, fixé à 18,50 euros lundi soir.

Le cours de Vivendi, cotée à la Bourse de Paris, n'était pas disponible dans les premiers échanges. Vivendi ne détient désormais plus que 10,13 % du capital d'UMG, selon un communiqué de l'entreprise mardi.

Universal, un géant mondial de la musique propriétaire des célèbres studios Abbey Road, qui ont abrité les Beatles et Lady Gaga, ou encore Kanye West et Amy Winehouse, de EMI Records (Justin Bieber, Keith Richards, Metallica) et de Capitol Records (Katy Perry, Paul McCartney) avait généré en 2020 quelque 7,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Chassé-croisé avec Vivendi

A l'inverse, la vente de son ancienne filiale pèse très lourdement sur l'action du groupe Vivendi. Depuis l'ouverture de la Bourse de Paris ce mardi, l'action a plongé de près de 15 % dans les premiers échanges à la Bourse de Paris, pour atteindre environ 11,18 euros.

Mais à l'ouverture, l'action Vivendi avait déjà perdu pied. Lors de la fermeture de la place boursière parisienne lundi soir, l'action Vivendi valait encore 31,53 euros. Autrement dit, la valeur actuelle correspond à une chute d'un peu plus de... 64 % en moins de 24 heures.