L’œil du marché : "Les résultats des entreprises européennes sont moins flatteurs que les publications des entreprises américaines"

Les marchés européens ouvraient en douceur, le Bel 20 et le DAX se détachant par des hausses plus prononcées.

L’œil du marché : "Les résultats des entreprises européennes sont moins flatteurs que les publications des entreprises américaines"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris évoluait à nouveau à l'équilibre (-0,01 %), occupée à analyser de nouvelles publications d'entreprises et l'évolution des prix dans un contexte de reprise économique post-Covid. A 09H30, l'indice vedette CAC cédait 0,79 point à 6 669,06 points après deux séances en territoire négatif.

La place parisienne ne profitait pas cette fois de l'élan de la Bourse de New York qui a conclu en hausse mardi à l'issue d'une séance soutenue par de solides résultats d'entreprises au troisième trimestre.

"Les chiffres d'affaires/résultats des entreprises européennes sont moins flatteurs que les publications des entreprises américaines, à ce stade en tout cas. Ce qui peut expliquer la différence de parcours des indices de part et d'autre de l'Atlantique", écrit Tangi le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

"Mais la saison de publications est encore trop peu avancée cependant pour tirer des conclusions définitives", poursuit-il.

De nombreuses questions restent en suspens concernant l'évolution de l'inflation face à la progression des prix de l'énergie, pétrole en tête, et face aux difficultés d'approvisionnement.

L'inflation a légèrement ralenti au Royaume-Uni pour les douze mois terminés en septembre, à 3,1 %, mais reste élevée. Les marchés misent déjà sur une hausse des taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre le mois prochain.

La question de la réduction de la politique monétaire ultra-accommodante des banques centrales reste aussi omniprésente. Sur le marché de la dette, les rendements des obligations américaines à long terme poursuivaient leur ascension.

Les investisseurs surveilleront tout au long de la journée une vague de nouvelles publications trimestrielles de part et d'autre de l'Atlantique.

A la

Bourse de Francfort

, le DAX s'appréciait de 0,23 % à 15 551,08 points. Le meilleur départ revenait à la

Bourse de Bruxelles

, le Bel 20 avançant de 0,50 % à 4 221,53 points. De son côté, la Bourse de Londres était proche de l'équilibre (-0,05 %), le FTSE-100 s'affichant à 7 214,06 points.