L’œil du marché : "Ce contexte pourrait à un certain stade provoquer une baisse importante des indices boursiers"

Les mauvaises nouvelles venues de la Fed et du retour d'Evergrande en Bourse plombaient les marchés européens, qui ouvraient en net recul.

L’œil du marché : "Ce contexte pourrait à un certain stade provoquer une baisse importante des indices boursiers"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris évoluait en baisse de 0,24 %, préoccupée par la situation du géant chinois de l'immobilier Evergrande et digérant un rapport de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui souligne le poids des pénuries sur la croissance aux Etats-Unis. A 09H30, l'indice vedette CAC 40 perdait 16,41 points à 6 689,20 points.

Dans son Livre Beige, la Fed a indiqué mercredi que les difficultés mondiales d'approvisionnement, ainsi que le manque de main d'oeuvre et les inquiétudes liées au variant Delta du Covid-19 ont fait ralentir la croissance de l'activité économique aux Etats-Unis au début de l'automne. Ce rapport fait par ailleurs état de perspectives à court terme qui "restaient positives", avec cependant des "incertitudes" plus grandes et un "optimisme plus prudent".

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a de son côté estimé mercredi que les problèmes d'approvisionnement qui poussent les prix à la hausse, notamment ceux de l'énergie, allaient persister "tout au long de l'année 2022".

En accord avec ce constat, Christopher Dembik, directeur stratégie et macroéconomie chez Saxo Banque, estime que ce contexte "pourrait à un certain stade provoquer une baisse importante des indices boursiers".

Les investisseurs restaient également prudents après le retour du groupe immobilier chinois ultra-endetté Evergrande à la Bourse de Hong Kong, où l'action a plongé de plus de 10 % lors des premiers échanges. Mercredi, le groupe a annoncé l'échec de la vente de 50,1 % du capital de l'une de ses filiales à un autre promoteur chinois, Hopson. L'affaire aurait pu rapporter 2,2 milliards d'euros. Ce nouveau rebondissement ravive les craintes de voir l'économie chinoise toute entière ébranlée par la chute d'Evergrande.

La

Bourse de Francfort

était également en recul, le DAX perdant 0,28 % à 15 479,94 points. A la

Bourse de Londres

, le FTSE-100 lâchait 0,41 % pour retomber à 7 193,71 points. La

Bourse de Bruxelles

effectuait un départ rouge vif, le Bel 20 abandonnant 0,72 % à 4 190,68 points.