Avec les valeurs technologiques dans le doute, Wall Street ouvre en ordre dispersé

Alors que le Nasdaq reculait après les mauvaises performances de certains poids lourds du secteur technologique, le Dow Jones ouvrait en hausse.

Avec les valeurs technologiques dans le doute, Wall Street ouvre en ordre dispersé
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé après l'ouverture vendredi, autour de records pour le S&P 500 la veille, le secteur de la tech étant plombé par Intel et Snap.

A 14H00 GMT, l'indice Dow Jones avançait de 0,37 %, le Nasdaq se repliait de 0,38 % et le S&P 500 grappillait 0,08 % après son sommet jeudi.

La veille, l'indice Dow Jones avait conclu proche de l'équilibre à 35.603,08 points (-0,02 %), le Nasdaq, à forte concentration technologique, avait gagné 0,62 % à 15.215,70 points et le S&P 500 avait progressé de 0,30 % pour atteindre un nouveau record à 4.549,78 points.

La chute du titre du géant des smei-conducteurs Intel (-10,81 % à 49,95 dollars) pesait sur le secteur technologique. Le groupe a déçu les investisseurs jeudi en publiant des ventes en dessous des attentes, alors que la pénurie de composants électroniques continue d'affecter le fabricant de puces.

Si son bénéfice net a grimpé de 60 % en un an, à 6,8 milliards de dollars, et son chiffre d'affaires a progressé de 5 %, à 19,2 milliards, son activité principale, celle des processeurs pour ordinateurs, a vu ses revenus diminuer de 2 % en un an, à 9,7 milliards de dollars.

Snap également, maison-mère du réseau social Snapchat, plombait le Nasdaq (-23,05 % à 57,79 dollars) entraînant les poids lourds Facebook (-5 % à 324 dollars) et Twitter (-2,89 % à 63,51 dollars)."Le réseau social a affiché des revenus décevants pour son troisième trimestre et prévoit moins bien pour le trimestre suivant", ont résumé les analystes de Schwab.

Snap cite des handicaps face à des changements dans les paramètres de confidentialité du système d'exploitation de l'iPhone d'Apple qui affecte ses annonceurs et les recettes publicitaires.

A ce rythme, les trois principaux indices étaient toutefois en route pour afficher leur troisième semaine de gains, engrangeant tous plus de 1 %.