Le Bel 20 stagne alors que les Bourses européennes s'envolent

Si Paris, Londres et surtout Francfort terminaient la séance sur de fortes progressions, Bruxelles se contentait du service minimum en se maintenant au-dessus des 4 200 points.

Le Bel 20 stagne alors que les Bourses européennes s'envolent
©AFP
La Libre Eco avec AFP

Si une tendance haussière galvanisait les principaux indices boursiers européens, la Bourse de Bruxelles faisait à nouveau du suplace (+ 0,03 %), le Bel 20 s'affichant à 4 220,94 points avec 13 de ses éléments dans le vert, Sofina (378,80) étant stationnaire. Notre indice bénéficiait toujours du soutien d'AB InBev (49,33) et Galapagos (45,56) qui gagnaient 1,65 et 3,39 %, Ageas (42,33) conservant une avance de 0,21 % tandis que KBC (80,52) cédait 0,07 %. Solvay (105,60) gagnait de justesse 0,14 % alors qu'UCB (99,82) et arGEN-X (245,80) avaient viré de 1,46 et 1,52 % à la baisse.

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 0,80 %, toujours encouragée par les publications du troisième trimestre des entreprises, qui ramènent l'indice à son plus haut niveau depuis la mi-août. L'indice vedette CAC 40 a avancé de 53,64 points à 6 766,51 points, un niveau plus atteint depuis le 18 août.

La Bourse de Londres connaissait également une belle remontée, le FTSE-100 engrangeant 0,76 % à 7 277,62 points. C'est toutefois la Bourse de Francfort qui frappait le plus fort, le DAX progressant de 1,01 % à 15 757,06 points.

Valeurs de clôture du 26 octobre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 49,33 (48,53)
  • Ackermans + 150,30 (149,20)
  • Aedifica + 113,40 (112,90)
  • Ageas + 42,33 (42,24)
  • Aperam + 50,72 (50,00)
  • arGEN-X - 245,80 (249,60)
  • Cofinimmo + 141,10 (139,40)
  • Colruyt - 42,93 (43,07)
  • Elia + 100,90 (99,90)
  • Galapagos + 45,56 (44,06)
  • GBL + 99,62 (99,18)
  • KBC - 80,52 (80,58)
  • Melexis + 98,20 (96,50)
  • Proximus - 17,20 (17,30)
  • Sofina = 378,80 (378,80)
  • Solvay + 105,60 (105,45)
  • Telenet + 33,58 (33,40)
  • UCB - 99,82 (101,30)
  • Umicore - 49,17 (49,79)
  • WDP + 39,40 (39,10)

L'avis du Broker pour KBC et GIMV et Cofinimmo

KBC (-0,1% à 80,52 euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, qui a relevé son objectif de 86 vers 89,8 euros. "Notre révision intègre la vente du portefeuille de prêts irlandais (KBC Ireland) ainsi que la hausse de la marge d'intérêts. Nous attendons une nouvelle amélioration de la position financière dans le courant 2022", ce qui devrait se traduire par une augmentation des rachats d'actions propres. Dans le même temps, le courtier anglo-saxon KBW a descendu son avis de « surperformance » vers « neutre » sur KBC, après que la hausse du titre ait dépassé son objectif de 80 euros.

GIMV (+0,7% à 55,6 euros) a vu son avis descendre d'« acheter » vers « conserver » chez Degroof Petercam, l'objectif descendant légèrement de 59 vers 58 euros. L'analyste souligne que le holding s'est montré particulièrement actif depuis le début de l'année, avec pour conséquence une très forte performance boursière. "Sur base de nos derniers calculs (qui intègrent notamment l'introduction boursière de Onward), le potentiel haussier est aujourd'hui fortement réduit, ce qui justifie une baisse de notre avis".

Cofinimmo

(+1,2% à 141,1 euros) a été confirmé à « neutre » chez UBS, qui a relevé son objectif de 130 vers 140 euros avant la présentation des résultats trimestriels, prévue pour la fin du mois de novembre. "Cette révision prend en compte plusieurs facteurs favorables, comme la croissance externe qui s’est fortement accélérée depuis le début de l’année ou l’accélération de l’inflation (avec des loyers généralement indexés à l’évolution des prix)."