L’œil du marché : "Les nerfs seront tendus jusqu'à ce qu'Evergrande effectue, ou non, le paiement"

Les Bourses europénnes étaient dans le vert ce matin, légèrement soutenues par les bonnes performances enregistrées la veille à la Bourse de New York, mais dans l'attente de nouvelles publications d'entreprises.

L’œil du marché : "Les nerfs seront tendus jusqu'à ce qu'Evergrande effectue, ou non, le paiement"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris évoluait en petite hausse de 0,21 % ce matin. A 09H25, l'indice vedette CAC 40 prenait 13,55 points à 6.726,42 points, au lendemain d'un repli de 0,31 %.

L'indice Dax de la

Bourse de Francfort

gagnait 0,53 % à 15 682.10 points, vers 9H40 (7H40 GMT). Le FTSE-100 de la

Bourse de Londres

augmentait de 0,21 % à 7 238.19 points, et le Bel 20 de la

Bourse de Bruxelles

était affiché à +0,15 % à 4 226.13 points.

A la Bourse de New York lundi, le Dow Jones et le S&P 500 ont terminé sur de nouveaux records, poussés par une série de publications d'entreprises qui a séduit les investisseurs.

La performance du constructeur de voitures électriques Tesla, dopé par une méga-commande à Wall Street où il a pour la première fois atteint une capitalisation de plus de 1.000 milliards de dollars, avait participé lundi à soutenir le secteur automobile sur la place parisienne.

"Cette semaine sera la plus chargée en terme de publications avec des gros noms de la tech comme Facebook hier ou encore Alphabet et Microsoft ce soir", rappellent les analystes de Saxo Banque."Les intervenants de marché font pour le moment abstraction de l'environnement économique et se focalisent sur les publications de résultats", ajoutent-ils. Les investisseurs restent néanmoins sur la défensive au vu du contexte macroéconomique peu réjouissant entre persistance de l'inflation, ralentissement de la croissance et réduction du soutien des banques centrales.

Ils gardent aussi un oeil sur le secteur immobilier chinois, fragilisé par un risque de faillite du géant du secteur Evergrande. Dernier signe de tension, le promoteur Modern Land n'a pas honoré le paiement d'une obligation.

Toutefois, la nouvelle n'a pas suscité de réaction notoire sur les marchés asiatiques, dont l'attention est portée sur la prochaine échéance d'Evergrande, le 29 octobre."Les nerfs seront tendus jusqu'à ce qu'il effectue, ou non, le paiement", estime Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

En outre un rebond des contaminations de Covid-19 en Chine commence à inquiéter les investisseurs. Les autorités chinoises ont ainsi imposé un confinement à Lanzhou (nord-ouest), qui compte quatre millions d'habitants, à une centaine de jours des JO d'hiver de Pékin.

Orange lanterne rouge du CAC 40

Le géant français des télécoms a enregistré un chiffre d'affaires en léger recul au troisième trimestre, à 10,5 milliards d'euros, en raison des moindres cofinancements reçus des autres opérateurs sur son réseau fibre en France, principal marché du groupe. L'annonce faisait perdre 3,46 % au titre Orange, à 9,26 euros, pire performance du CAC 40.

Sur le même sujet