La Bourse de Paris sort de la mêlée alors que les Bourses européennes marquent un coup d'arrêt

Si les principaux indices européens connaissaient un léger repli, le CAC 40 enregistrait une huitième hausse consécutive.

La Bourse de Paris sort de la mêlée alors que les Bourses européennes marquent un coup d'arrêt
©AFP
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Bruxelles terminait de justesse sur un repli de 0,04 % à 4 383,83 points avec 11 des éléments du Bel 20 en baisse, ceux-ci étant emmenés par Colruyt (42,11) et Cofinimmo (140,60), négatives de 2,02 % et 1,47 %. Les plus gros écarts étaient par contre enregistrés à la hausse avec Galapagos (49,40) et Aperam (51,16) qui gagnaient 5,68 % et 2,57 %. Ackermans (157,30) s'appréciait également de 1,48 % tandis que AB InBev (51,89) reculait de 1,07 %, Ageas (42,66) concédant 0,07 % tandis que KBC (84,84) gagnait 0,19 %.

La Bourse de Paris a enregistré sa huitième séance consécutive de hausse, progressant légèrement de 0,10 %, ce qui lui permet de signer de nouveaux records en séance et à la clôture, qui détrônent les plus hauts atteints vendredi. L'indice vedette CAC40 a grappillé 6,69 points à 7 047,48 points, après être monté dans l'après-midi jusqu'à 7.067 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,76 % et dépassé pour la première fois de son histoire le seuil des 7 000 points.

La Bourse de Francfort enregistrait un léger recul (-0,05 %), le DAX s'affichant à 16 046,52 points. Une prestation similaire à la Bourse de Londres, le FTSE-100 reculant de 0,05 % à 7 300,40 points.

Valeurs de clôture du lundi 8 novembre 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 51,89 (52,45)
  • Ackermans + 157,30 (155,00)
  • Aedifica - 115,40 (116,30)
  • Ageas - 42,66 (42,69)
  • Aperam + 51,16 (49,88)
  • arGEN-X - 273,60 (275,90)
  • Cofinimmo - 140,60 (142,70)
  • Colruyt - 42,11 (42,98)
  • Elia - 100,70 (101,10)
  • Galapagos + 49,40 (46,74)
  • GBL + 104,05 (103,70)
  • KBC + 84,84 (84,68)
  • Melexis + 107,00 (106,40)
  • Proximus - 16,48 (16,51)
  • Sofina + 396,40 (395,00)
  • Solvay - 104,50 (104,70)
  • Telenet - 31,54 (31,64)
  • UCB + 105,00 (104,45)
  • Umicore + 50,10 (50,02)
  • WDP - 40,00 (40,18)

L'avis du Broker pour Shurgard, CFE et Ahold Delhaize

Shurgard (- 0;6% à 52,8 euros) a été confirmé à « conserver » chez Kepler Cheuvreux, qui a relevé son objectif de 50 vers 53 euros suite à la publication des résultats pour le troisième trimestre. "Le taux d'occupation reste sur un niveau élevé, et nous avons relevé nos attentes pour la fin de 2021 ainsi que pour 2022." Le courtier souligne également que le spécialiste du stockage constitue une bonne alternative pour se protéger contre une hausse de l'inflation. "Au niveau actuel, le potentiel haussier est toutefois devenu plus limité."

CFE (-1,2% à 97,8 euros) a été remonté d' « accumuler » vers « acheter » chez KBC Securities, l'objectif étant propulsé de 98 vers 109 euros. Cette révision est liée à la présentation de perspectives favorables pour DEME, qui a récemment décroché un important contrat pour la construction d'un projet éolien offshore au large des cotes de la Virginie (Etats-Unis), pour une valeur qui pourrait atteindre 1,1 milliard de dollars.

Ahold Delhaize (-1,5% à 28,17 euros) a été L'avis a été descendu d' « acheter » vers « conserver » avec un avis maintenu inchangé à 30,2 euros, avant la publication des résultats pour le troisième trimestre. Si l'analyste rappelle que le distributeur a été en mesure de sortir des chiffres attirants durant les derniers trimestres, il pointe également la hausse des pressions concurrentielles en Europe. "Les coûts augmentent alors que les prix ne bougent pas, ce qui implique une pression de plus en plus forte sur les marges, et une croissance bénéficiaire qui restera faible dans cette région."