L’œil du marché : "Les investisseurs veulent croire que l'inflation élevée n'est que temporaire"

Les Bourses européennes ont ouvert autour de l'équilibre, attendant de nouveaux chiffres sur l'inflation aux Etats-Unis après la publication de hausses de prix plus élevées que prévu en Chine.

L’œil du marché : "Les investisseurs veulent croire que l'inflation élevée n'est que temporaire"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre (-0,10 %) mercredi. A 09H40, l'indice vedette CAC 40 perdait 7,21 points à 7.036,06 points. Mardi, il a également fini proche de l'équilibre (-0,06 %) et a accroché un nouveau record en séance, dépassant celui de la veille.

Le Dax de la Bourse de Francfort tournait aussi autour de l'équilibre à -0,07 % à 16 029.35 points, vers 9H55 (8H55 GMT). Le FTSE-100 de la Bourse de Londres augmentait de 0,38 % à 7 301.35 points, et le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles diminuait légèrement de 0,13 % à 4 382.98 points.

Les prix à la production en Chine (indice PPI) ont progressé de 13,7 %, en octobre à un niveau inédit en 26 ans et à un rythme plus élevé que prévu, sur fond de flambée des matières premières et de pénuries d'électricité.

De son côté, l'indice des prix à la consommation s'est inscrit en hausse de 1,5 % en octobre sur un an, après quatre mois de ralentissement. Là aussi, le chiffre est plus élevé qu'attendu par les analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

Ces chiffres viennent s'ajouter à ceux publiés mardi aux Etats-Unis, montrant une forte hausse sur un an (8,6 %) des prix à la production (PPI), mais conformes aux attentes.

"Malgré l'inflation élevée aux Etats-Unis, on a observé une détente sur le marché obligataire lors de la séance de mardi", a constaté Christopher Dembik, directeur stratégie et macroéconomie chez Saxo Banque.

"Les investisseurs veulent croire que l'inflation élevée n'est que temporaire", analyse-t-il.

Ce mercredi, les prix à la consommation aux Etats-Unis (CPI) seront encore plus attendus par les opérateurs de marché. En Allemagne, l'inflation s'est bien établie à 4,5 % en octobre, selon les données définitives, au plus haut depuis 1993, en raison d'une vive tension sur les prix de l'énergie mais aussi sur l'offre de composants et d'un effet de TVA.

Les investisseurs continuent par ailleurs de suivre l'évolution de la saga du géant chinois de l'immobilier ultra-endetté Evergrande, qui fait face à une échéance ce mercredi pour payer les intérêts de trois obligations d'une valeur totale de 148 millions de dollars.

La société a précédemment honoré ses obligations sur deux obligations et a réussi à lever environ 144 millions de dollars la semaine dernière en réduisant sa participation dans une société de services internet.

Sur le même sujet