Le Bel 20 reculait de 0,56 % en fin de journée, à la traîne de ses voisins européens

Le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles et le FTSE-100 diminuaient à la clôture ce mardi, à l'inverse de leurs voisins européens portés par des indicateurs américains meilleurs que prévu et un euro faible face au dollar.

Le Bel 20 reculait de 0,56 % en fin de journée, à la traîne de ses voisins européens
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Les hausses de 0,72 et 2,74 % d'AB InBev (53,02) et Ageas (44,98), celle-ci sur fond de rumeur d'OPA, ne compensaient pas la chute de 3,13 % de KBC (76,86), l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles restant à nouveau à la traine de ses voisins européens en reculant de 0,56 %, à 4.301,09 points. Dix-sept de ses éléments terminaient dans le rouge.

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,34 %. L'indice phare CAC 40 a pris 23,97 points à 7.152,60 points, un nouveau record de clôture, et atteint un nouveau plus haut en séance à 7.164,27 points. Ces performances détrônent celles de la veille où l'indice avait clôturé en hausse de 0,53 %.

Le Dax de la

Bourse de Francfort

grimpait de 0,61 % à 16 247.86 points, tandis que le FTSE-100 de la

Bourse de Londres

perdait 0,34 % à 7 326.97 points.

Valeurs de clôture du mardi 16 novembre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 53,02 (52,64)
  • Ackermans - 153,00 (154,40)
  • Aedifica - 113,70 (114,00)
  • Ageas + 44,98 (43,78)
  • Aperam - 46,46 (46,55)
  • arGEN-X - 264,30 (268,50)
  • Cofinimmo - 139,50 (140,00)
  • Colruyt - 42,82 (43,27)
  • Elia - 102,90 (103,30)
  • Galapagos - 46,15 (46,51)
  • GBL - 102,30 (102,80)
  • KBC - 76,86 (79,34)
  • Melexis - 107,20 (107,30)
  • Proximus - 16,99 (17,11)
  • Sofina - 404,00 (404,40)
  • Solvay + 106,90 (106,30)
  • Telenet - 31,74 (32,06)
  • UCB - 104,85 (105,35)
  • Umicore - 46,25 (46,41)
  • WDP - 40,54 (40,76)

Avis des brokers pour KBC, Ahold Delhaize et Greenyard :

KBC (-3,1 % à 76,86 euros) a enregistré de nouvelles révisions haussières de ses objectifs durant la séance de mardi, avec des progressions de 65 vers 67 euros chez UBS ("vendre"), de 76 vers 77 euros chez Crédit Suisse ("neutre") et de 73 vers 74 euros chez Deutsche Bank ("conserver"). Chez cette dernière institution, l'analyste souligne avoir révisé ses attentes suite à la publication des chiffres trimestriels. "Nous pensons que les versements aux actionnaires seront plus élevés chez les concurrents néerlandais, en particulier suite à l'acquisition qui vient d'être réalisée en Bulgarie".

Ahold Delhaize (-3,2 % à 29,84 euros) a été descendu d'"acheter" vers "conserver" chez Kepler Cheuvreux, l'objectif de cours étant fixé à 31,9 euros. L'analyste rappelle les bons chiffres trimestriels annoncés la semaine dernière ainsi que l'annonce d'un plan de développement ambitieux pour les prochaines années. "La croissance bénéficiaire va toutefois rester limitée, et nous restons prudents sur les perspectives aux Etats-Unis en 2022. La récente hausse du cours limite le potentiel haussier pour le distributeur".

Greenyard (+3,2 % à 9,39 euros) a été confirmé à "acheter" chez Degroof Petercam, qui a fixé son objectif à 9,1 euros suite à la publication de résultats supérieurs à ses attentes pour le troisième trimestre. L'analyste se montre particulièrement enthousiaste pour la réduction de l'endettement, et par le maintien des objectifs pour l'ensemble de l'année en dépit de la hausse des coûts opérationnels. "La société est clairement devenue plus stable".

Sur le même sujet