Pour la sixième fois consécutive, le Bel 20 a clôturé dans le rouge

Les Bourses de Paris et Francfort ont terminé la journée de mercredi dans le vert, tandis que le Bel 20 reculait de 0,36 % et le FTSE-100 de 0,49 %.

Pour la sixième fois consécutive, le Bel 20 a clôturé dans le rouge
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Pour la sixième fois consécutivement l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles devait rester orienté à la baisse ce mercredi alors que ses voisins européens progressaient légèrement. Il repassait également sous les 4.300 points en perdant 0,36 % à 4.285,61 points, avec 14 de ses éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a terminé pour la sixième séance consécutive en hausse (+0,06 %), en l'absence de nouvelle majeure et restant concentrée sur l'inflation et les politiques des banques centrales. L'indice vedette CAC 40 a grappillé 4,25 points à 7.156,85 points, au lendemain d'une hausse de 0,34 %. Il a établi un nouveau record en clôture et en séance (7.167,80 points).

Le Dax de la Bourse de Francfort stagnait à +0,02 % à 16 251.13 points, et le FTSE-100 de la Bourse de Londres affichait -0,49 % à 7 291.20 points.

Valeurs de clôture du 17/11 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 52,51 (53,02)
  • Ackermans - 151,30 (153,00)
  • Aedifica - 112,30 (113,70)
  • Ageas + 46,29 (44,98)
  • Aperam - 46,15 (46,46)
  • arGEN-X - 259,20 (264,30)
  • Cofinimmo - 137,30 (139,50)
  • Colruyt + 42,83 (42,82)
  • Elia + 103,20 (102,90)
  • Galapagos - 44,10 (46,15)
  • GBL - 102,10 (102,30)
  • KBC + 77,86 (76,86)
  • Melexis + 109,10 (107,20)
  • Proximus - 16,85 (16,99)
  • Sofina + 405,00 (404,00)
  • Solvay - 106,60 (106,90)
  • Telenet - 31,60 (31,74)
  • UCB - 103,95 (104,85)
  • Umicore - 45,69 (46,25)
  • WDP - 40,16 (40,54)

Avis des brokers pour KBC, Aedifica et Galapagos :

KBC (+1,30 % à 77,86 euros) a enregistré une nouvelle révision positive, avec un relèvement de l'objectif chez Kepler Cheuvreux de 89,8 vers 91,7 euros, l'avis étant confirmé à "acheter". L'analyste souligne qu'en dépit des bons résultats trimestriels, le cours a reculé depuis vendredi dernier en raison notamment de l'inflation des coûts attendue pour 2022. "Nous pensons que le groupe sera en mesure de faire progresser son activité plus rapidement que ses coûts, et nous considérons le recul du titre comme une opportunité d'achat".

Aedifica (-1,23 % à 112,30 euros) a reçu un premier avis "acheter" de la part de Citi Research, l'objectif étant fixé à 158,8 euros. L'analyste rappelle que les fondamentaux restent forts pour le développement des maisons de repos en Europe. "Cette zone du marché continue d'enregistrer une forte demande structurelle en raison du vieillissement de la population. En outre, le portefeuille reste valorisé de manière très attractive, et l'activité offre une protection contre la progression de l'inflation".

Galapagos (-4,43 % à 44,10 euros) a récemment été confirmé à "neutre" chez UBS, l'objectif étant ajusté de 55 vers 52 euros. Suite à la publication des résultats pour le troisième trimestre, l'analyste a ajusté à la baisse ses attentes pour la consommation de trésorerie. Il a également retiré de son modèle certains versements qui devaient être fait dans le cadre de l'approbation du Filgotinib. "La direction a souligné qu'il était désormais peu probable que Gilead commercialise ce produit sur le marché américain".

Sur le même sujet