La Bourse de Bruxelles peine à relever la tête et se rapproche des 4 200 points

La tendance était toujours baissière sur les marchés européens, Londres étant le seul à se maintenir dans le vert.

La Bourse de Bruxelles peine à relever la tête et se rapproche des 4 200 points
©BELGA
La Libre Eco avec AFP

A la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 lâchait 0,65 % à 4 203,53 points, continuant sur sa tendance baissière, avec 11 de ses éléments dans le rouge. Ceux-ci étaient emmenés par arGEN-X (243,40) et UCB (99,10) avec des chutes de 4,14 % et 3,27 % devant Aedifica (111,80), en baisse de 2,95 %. A l'opposé, Proximus (16,98) bondissait de 3,60 % en compagnie de Telenet (31,32) qui gagnait 1,29 %, AB InBev (52,44) et KBC (75,20) s'appréciant de 1,12 % et 0,45 %.

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse de 0,10 %, les craintes sur de nouvelles restrictions sanitaires en Europe ayant eu raison du rebond après l'annonce de la reconduction de Jerome Powell à la tête de la Réserve fédérale américaine. L'indice vedette CAC 40 a perdu 7,29 points à 7 105 points. Vendredi, il avait reculé de 0,42 % mais avait préservé un gain de 0,21 % sur la semaine.

Dans la même veine, le DAX de la Bourse de Francfort a terminé en légère baisse de 0,27 % à 16 115,69 points. A la Bourse de Londres, le FTSE-100 affichait une hausse de 0,44 % à 7 255,46 points.

Valeurs de clôture du lundi 22/11 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 52,44 (51,86)
  • Ackermans - 145,70 (145,90)
  • Aedifica - 111,80 (115,20)
  • Ageas - 46,88 (47,11)
  • Aperam + 45,42 (44,89)
  • arGEN-X - 243,40 (253,90)
  • Cofinimmo - 136,70 (138,20)
  • Colruyt + 43,03 (42,48)
  • Elia + 103,70 (103,60)
  • Galapagos - 44,40 (45,37)
  • GBL - 99,30 (100,95)
  • KBC + 75,20 (74,86)
  • Melexis - 108,90 (109,60)
  • Proximus + 16,98 (16,39)
  • Sofina - 396,60 (401,00)
  • Solvay + 106,05 (104,35)
  • Telenet + 31,32 (30,92)
  • UCB - 99,10 (102,45)
  • Umicore + 44,95 (44,54)
  • WDP - 41,36 (41,40)

L'avis du Broker pour Kinepolis, VGP et Care Property

Kinepolis (+3,8% à 51,1 euros) a été confirmé à « acheter » chez ING, qui a significativement remonté son objectif de 62 vers 79 euros. L'analyste se montre particulièrement enthousiaste, et estime que l'opérateur de salles obscures devrait sortir renforcé de la crise sanitaire. « Nous pensons que le marché n'a pas encore correctement pris en compte la hausse du prix des billets et la réduction des coûts ». L'analyste a remonté de 20% ses attentes bénéficiaires pour 2022 et 2023, et indique être désormais « largement au-dessus du consensus ».

VGP (+2,3% à 264 euros) a enregistré deux révisions positives, avec un avis remonté de « conserver » vers « accumuler » chez KBC Securities (et un objectif relevé vers 250 euros), tandis que Degroof Petercam (« acheter ») a redressé son objectif de 250 vers 270 euros. Les analystes soulignent la bonne tenue des résultats depuis le début de l'année, et s'attendent à des évolutions qui resteront favorables grâce au positionnement sur le segment de la logistique.

Care Property (-0,4% à 25,7 euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, qui a toutefois légèrement descendu son objectif de 31 vers 30 euros. Cette révision fait suite à l'annonce d'une acquisition réalisée à Lier (Belgique). L'analyste s'attend également à un plan d'investissement qui va rester significatif (140 millions d'euros pour les deux prochaines années), ce qui nécessitera une augmentation de capital en 2022, avec pour conséquence une légère dilution du résultat par action.