Les Bourses européennes terminent en repli, suite au doute jeté par Moderna sur l'efficacité des vaccins contre le variant Omicron

Les Bourses européennes ont fini la journée dans le rouge, alors que les inquiétudes liées au nouveau variant du coronavirus, Omicron, et aux risques qu'il pourrait faire peser sur l'économie ont dominé les séances.

Les Bourses européennes terminent en repli, suite au doute jeté par Moderna sur l'efficacité des vaccins contre le variant Omicron
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Après avoir reculé nettement suite au doute jeté par Moderna sur l'efficacité des vaccins contre le variant Omicron, les marchés européens devaient parvenir à réduire leurs pertes. L'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles, qui avait perdu jusqu'à 1,08 % à 4.094,61 points, devait finalement céder 0,63 % à 4.113,40 points mardi soir, avec 16 de ses éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a fini en net repli de 0,81 %. L'indice vedette CAC 40 a reculé de 55,09 points à 6.721,16 points au lendemain d'un rebond de 0,54 % qui faisait suite à un gros trou d'air vendredi (-4,75 %).

L'indice Dax de la Bourse de Francfort chutait de 1,18 % à 15 100.13 points, et le FTSE-100 de la Bourse de Londres perdait 0,71 % à 7 059.45 points.

Valeurs de clôture du mardi 30 novembre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 49,26 (50,84)
  • Ackermans - 146,20 (146,30)
  • Aedifica - 118,20 (119,30)
  • Ageas - 45,63 (46,31)
  • Aperam - 42,33 (43,16)
  • arGEN-X - 247,00 (250,90)
  • Cofinimmo - 138,60 (139,70)
  • Colruyt - 41,34 (41,35)
  • Elia + 109,90 (109,10)
  • Galapagos - 42,42 (43,00)
  • GBL - 95,52 (96,82)
  • KBC + 74,02 (72,58)
  • Melexis - 102,70 (103,30)
  • Proximus - 16,02 (16,03)
  • Sofina + 408,80 (406,80)
  • Solvay - 98,92 (99,22)
  • Telenet + 31,58 (31,20)
  • UCB - 96,14 (97,04)
  • Umicore - 43,01 (43,07)
  • WDP - 40,96 (41,22)

Avis des brokers pour Azelis, Mithra et AB Inbev :

Azelis(+1,4 % à 25,14 euros) a reçu un premier avis de Degroof Petercam, avec un objectif fixé à 28 euros. L'analyste s'attend à une performance en ligne avec les attentes, avec une croissance qui devrait prendre un rythme de croisière de 4 à 5 % dès l'année prochaine, avec un résultat par action dont la progression devrait dépasser 10 %. "Nous attendons également une moindre contribution des acquisitions". En attendant, ce premier avis est intervenu alors qu'Azelis vient d'annoncer l'acquisition du groupe autrichien Neupert.

Mithra (+1 % à 20 euros) a été maintenu à "acheter" chez Berenberg, qui a relevé son objectif de 33 vers 37 euros. Cette révision a été annoncée à l'issue de la journée de rencontre avec les investisseurs. "Le groupe a présenté un programme de développement pour le Donesta, ainsi que des premières données entourant le lancement s'Estelle aux Etats-Unis. Enfin, la direction a développé une stratégie d'élargissement du pipeline, de sorte que notre confiance a plutôt été renforcée par cette journée".

AB Inbev(-3,1 % à 49,26 euros) a vu son objectif grimper de 46 vers 55 euros chez JP Morgan, qui a maintenu inchangé son avis "sous-pondérer". Cette révision est intervenue à l'occasion de la publication d'une étude sur le secteur des biens de consommation. "Nous restons sceptiques pour l'année prochaine, avec la hausse des coûts qui est de nature à faire pression sur les marges et la qualité générale des bénéfices". AB Inbev fait partie des groupes européens les plus susceptibles d'être impacté négativement par cet environnement.

Sur le même sujet