AB InBev fait décoller le Bel 20

L'atmosphère se détend grâce un optimisme mesuré concernant le variant Omicron.

AB InBev fait décoller le Bel 20
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

La Bourse de Bruxelles a commencé la nouvelle semaine en force. L'indice Bel20 a augmenté de 1,42 % pour atteindre 4 182,55 points lundi. La progression a été principalement tirée par le poids lourd AB InBev, qui a augmenté de 4,58% à 52,04 euros. Le brasseur a organisé une journée d'investissement. Elle a annoncé qu'elle visait à atteindre une croissance annuelle de son flux de trésorerie d'exploitation de 4 à 8 % à moyen terme.

Les Galapagos ont également bien marché. Le titre biotechnologique a progressé de 3,80 % à 43,31 euros. La société a émis 22 600 nouvelles actions suite à l'exercice par la direction de droits de souscription, ce qui a augmenté le capital de 578 800 euros.

La semaine a débuté sur un franc rebond à la Bourse de Paris (+1,48 %), où l'atmosphère s'est détendue un peu lundi grâce à un optimisme mesuré concernant le variant Omicron du Covid-19. L'indice CAC 40 a rebondi nettement de 1,48 % à 6 865,78 points. Vendredi, la cote parisienne avait perdu 0,44 %, au terme d'une semaine en montagnes russes.

Valeurs de clôture du lundi 6/12/2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 52,04 (49,76)
  • Ackermans + 150,60 (147,70)
  • Aedifica + 112,50 (111,70)
  • Ageas + 47,32 (46,40)
  • Aperam + 43,37 (42,71)
  • arGEN-X - 249,30 (254,50)
  • Cofinimmo + 138,20 (136,40)
  • Colruyt + 40,72 (40,17)
  • Elia + 109,40 (106,80)
  • Galapagos + 43,31 (41,72)
  • GBL + 97,06 (95,80)
  • KBC + 75,44 (74,00)
  • Melexis - 99,30 (100,50)
  • Proximus + 16,71 (16,51)
  • Sofina + 407,60 (403,20)
  • Solvay + 102,35 (100,45)
  • Telenet - 30,92 (31,64) ex-cp
  • UCB + 97,30 (96,56)
  • Umicore + 44,15 (43,21)
  • WDP + 40,50 (40,38)

L'avis du Broker sur Balta, Greenyard et Ageas :

Balta (+5,43 % à 2,720 euros) a été relevé « conserver » vers « acheter » chez ING, l'objectif de cours grimpant de 3 vers 5 euros suite à l'annonce de la vente de certaines activités pour 225 millions d'euros au groupe Victoria, une opération qui devrait permettre d'assainir la situation financière du groupe. « Nous pensons que le cours dispose désormais d'une voie pour se redresser durant les prochains mois, au vu notamment des valorisations affichées par les concurrents du groupe ».

Greenyard (+9,25 % à 9,210 euros) a été confirmé à « acheter » chez KBC Securities, le courtier relevant de 11,5 vers 12,25 euros son objectif de cours avant la tenue de trois journées de rencontres (virtuelles) avec les investisseurs ces 7, 8 et 9 décembre. « Le groupe va présenter sa nouvelle stratégie, qui devrait définir les grandes orientations pour les prochaines années ». L'analyste s'attend également à ce que la direction confirme voire relève légèrement ses objectifs pour l'année en cours.

Ageas(+1,98 % à 47,320 euros) a été maintenu à « réduire » chez Kepler Cheuvreux, qui a légèrement relevé son objectif sur l'assureur vers 42,5 euros. L'analyste maintient son avis prudent sur le titre, notamment en raison d'une approche relativement critique sur le dossier des activités du groupe sur le marché chinois (Taiping Life). « La direction reste convaincue du potentiel de croissance dans cette région, mais nous pensons que la baisse de la valorisation de cette société reflète également un durcissement de l'environnement sur ce marché ».