Fin de séance en recul pour Bruxelles, après le rebond des deux derniers jours

Grand pas en arrière pour Bruxelles et Paris, après deux séances de forte hausse. L'indice Bel20 a baissé de 0,96 % à 4 186,86 points.

Fin de séance en recul pour Bruxelles, après le rebond des deux derniers jours
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga et AFP

La Bourse de Bruxelles a fait un pas en arrière. L'indice Bel 20 a baissé de 0,96 % à 4 186,86 points.

Parmi les actions qui entrent en ligne de compte pour le calcul de l'indice, Umicore, en particulier, n'a pas fait son apparition. Umicore a chuté de 9,12 % à 40,75 euros. La société s'attend à ce que la demande pour ses matériaux de batterie soit moins importante au cours des deux prochaines années que ce qui avait été initialement prévu. Cela ralentira également la rentabilité de l'activité des batteries. Cet avertissement a éclipsé l'accord que l'entreprise a conclu avec Volkswagen en vue de créer une coentreprise pour la production de matériaux de batterie pour le groupe automobile, notamment ceux qui ont une teneur plus élevée en nickel.

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,72 %, après deux séances de forte hausse, évaluant avec un peu plus d'inquiétude les dernières nouvelles sur le variant Omicron. L'indice vedette CAC 40 a perdu 50,82 points à 7 014,57 points, au lendemain de sa plus forte progression de l'année (2,91 %).

Valeurs de clôture du mercredi 8/12/2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 50,90 (52,13)
  • Ackermans - 149,30 (150,70)
  • Aedifica - 112,80 (113,10)
  • Ageas - 46,03 (46,22)
  • Aperam + 44,57 (43,99)
  • arGEN-X + 262,40 (255,50)
  • Cofinimmo - 137,60 (138,50)
  • Colruyt - 39,70 (40,53)
  • Elia + 111,10 (110,30)
  • Galapagos - 45,14 (45,90)
  • GBL - 98,18 (98,72)
  • KBC + 75,90 (75,60)
  • Melexis - 103,40 (106,00)
  • Proximus - 16,06 (16,61) ex-cp
  • Sofina - 420,20 (424,40)
  • Solvay - 102,30 (103,85)
  • Telenet - 30,74 (30,92)
  • UCB + 99,02 (98,72)
  • Umicore - 40,75 (44,84)
  • WDP - 40,58 (40,84)

L'avis du Broker sur Greenyard, Solvay et Recticel :

Greenyard (inchangé à 9,63 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises durant les dernières séances, vers 11 euros chez Berenberg ("conserver") et vers 12 euros chez Kepler Cheuvreux ("acheter"). Ces révisions sont intervenues suite au relèvement des objectifs à moyen terme pour le chiffre d'affaires et la marge opérationnelle. "Nous sommes satisfait par l'ambition du groupe de se concentrer sur les segments à forte croissance et à haute valeur ajoutée", indique l'analyste de Berenberg.

Solvay (-1,5 % à 102,3 euros) a été descendu de "neutre" vers "vendre" chez UBS, l'objectif de cours étant pour sa part allégé vers 93 euros. Cette révision est intervenue à l'occasion de la publication d'une large étude sur le secteur chimique européen. "Nous n'avons qu'une confiance limitée quant à un redressement de l'activité en 2022", souligne l'analyste, qui estime que le groupe belge va avoir plusieurs éléments défavorables pesant sur ses résultats durant les 12 prochains mois. "Nos attentes sont désormais nettement inférieures à celles du consensus".

Recticel (+2,6 % à 17,96 euros) a été confirmé à "acheter" chez Degroof Petercam, qui a relevé son objectif vers 21,7 euros suite aux derniers résultats trimestriels. "Nous avons intégré dans notre modèle la vente des divisions Bedding et Engineered Foams, afin de ne plus considérer Recticel que comme un joueur pur dans le domaine de l'isolation. Dans cette configuration, le groupe peut désormais être valorisé à son plein potentiel".