Le distributeur Colruyt sévèrement puni en Bourse après des résultats décevants

L’action du groupe de Hal perdait près de 10 % à la suite de résultats décevants.

Le distributeur Colruyt sévèrement puni en Bourse après des résultats décevants
©Belga Image
François Mathieu avec Belga

Il fallait un peu s’y attendre. En publiant des résultats après Bourse décevants mardi soir, il était à craindre que l’action du distributeur Colruyt dévisse en Bourse. Le titre perdait effectivement plus de 10 % mercredi matin à la Bourse de Bruxelles. Pour clôturer finalement en repli de 9 %, à 36,25 euros.

En moins de 6 mois, le groupe a ainsi perdu plus de 2 milliards d’euros de sa capitalisation boursière. Au plus haut de l’année, l’action s’échangeait à plus de 52 euros. Pour résumer, le groupe éprouve des difficultés en cette période de crise sanitaire à maintenir son activité, et surtout à répercuter la hausse des prix sur ses clients, en raison d’une concurrence effrénée dans ce secteur. Pour rappel, mardi soir, le groupe Colruyt annonçait avoir réalisé un chiffre d’affaires stable au premier semestre de son exercice 2021-2022 décalé mais aussi avoir enregistré concomitamment des coûts et des investissements en hausse. Ce qui a naturellement pesé sur ses résultats.

Le groupe de distribution de Hal a réalisé entre le 1er avril et le 30 septembre 2021 un chiffre d’affaires de 4,98 milliards d’euros, quasi stable (-0,2 %) par rapport à un premier semestre 2020-2021 qui avait été marqué par le premier confinement et une forte hausse des ventes dans les magasins d’alimentation. Dans un contexte de forte concurrence sur le marché belge de la grande distribution, la part de marché de Colruyt, OKay et Spar en Belgique est restée stable à 31 %.

Coûts en hausse

En revanche, les coûts opérationnels et les investissements du groupe Colruyt ont été influencés par la hausse de l’inflation au cours du premier semestre de l’exercice 2021-2022, d’où une marge brute en baisse, à 26,9 % du chiffre d’affaires. Colruyt fait dès lors état d’un résultat d’exploitation en chute de près d’un tiers (-32,2 %), à 211 millions d’euros. Le bénéfice net suit la même tendance (-34,2 %), à 162 millions d’euros.

Pour son second semestre, Colruyt évoque un marché encore plus compétitif durant l’été et s’attend à ce que l’environnement de marché reste difficile. Le groupe versera en outre une “prime corona” pour un montant total avoisinant les 15 millions d’euros. Les coûts opérationnels et les investissements du groupe restent influencés par la hausse de l’inflation.

Le groupe Colruyt confirme ses prévisions d’une “baisse significative” de son bénéfice net consolidé pour l’ensemble de l’exercice 2021/22 par rapport à l’exercice précédent.

Sur le même sujet