En attendant la baisse de l'inflation "dans le courant de l’année prochaine", la BCE entame un (très) prudent retour à la normale

Après la Fed, la BCE a revu le calendrier du retour à la normale de sa politique monétaire. La progressivité du processus a calmé les esprits sur les places financières. Les Bourses européennes sont dans le vert.

“L’économie de la zone euro continue de se redresser malgré un ralentissement à court terme”, lié notamment au retour des restrictions dans de nombreux pays, a estimé Christine Lagarde, patronne de la BCE.
“L’économie de la zone euro continue de se redresser malgré un ralentissement à court terme”, lié notamment au retour des restrictions dans de nombreux pays, a estimé Christine Lagarde, patronne de la BCE. ©AFP
Van Campenhout Patrick
La Banque centrale européenne (BCE) a emboîté jeudi le pas de son homologue américain, la Réserve fédérale (Fed) en annonçant une nouvelle réduction de ses interventions massives sur le marché obligataire de la zone euro. Rien de surprenant à cela, pour plusieurs raisons. Comme nous l'évoquions dans nos précédentes éditions, l'institut d'émission a dû prendre en compte l'évolution inattendue...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet