Nouveau nom et nouvelle direction pour la Bourse de Moscou

Un changement d'identité qui doit permettre à la place boursière d'atteindre des objectifs ambitieux.

Nouveau nom et nouvelle direction pour la Bourse de Moscou
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Moscou a annoncé un changement de nom et un lifting de sa marque dans le cadre du lancement de nouveaux services fintech, notamment pour faciliter l'accès aux investisseurs novices qui ont afflué cette année.

La première Bourse du pays a ainsi changé son nom de Moscow Exchange à MOEX Group et a rajeuni son identifié visuelle pour se rendre plus attractive auprès du grand public.

"Nous ne sommes pas qu'une bourse mais une entreprise de technologie", a déclaré lors d'une conférence de presse vendredi Igor Maritch, directeur des ventes et du développement commerciale de MOEX.

Ces dernières années, les banques russes ont développé des applications performantes de trading pour particuliers, alors que les services fintech se développent partout dans le monde.

25 millions de particuliers d'ici fin 2022

La Bourse de Moscou a ainsi annoncé que le nombre d'investisseurs individuels utilisant ses services avait presque doublé cette année, passant de 8,8 millions de personnes en 2020 à 16,2 millions en novembre 2021, un chiffre élevé pour un pays d'environ 150 millions d'habitants.

L'objectif affiché par MOEX est d'atteindre 25 millions de particuliers en 2022.

Fin 2020, la Bourse de Moscou a lancé son service "Finouslougi" (services financiers en russe), permettant d'ouvrir un compte ou d'obtenir un crédit auprès d'une variété de banques, ou encore d'investir directement en bourse.

Elle offre également des cours pour les débutants, permettant de passer "de client à investisseur" dans les entreprises, indique la Bourse.

La Bourse de la capitale a connu une année bien remplie, avec notamment six nouvelles introductions, et environ autant attendues en 2022.

Après plusieurs années de néant, les entreprises russes ont fait leur grand retour sur les places boursières, avec une vingtaine d'introductions en Bourse en 2021, souvent sur des places internationales avec un co-listage à Moscou.

Elles ont été portées par la reprise post-pandémie et le boom des marchés financiers.