Les Bourses européennes démarrent mal la semaine, plombées par la progression du variant Omicron

Les Bourses européennes ont entamé la semaine dans le rouge, perturbées par la progression du variant Omicron en Europe et par la perspective de nouvelles mesures de restrictions avant ou après les fêtes de fin d'année.

Les Bourses européennes démarrent mal la semaine, plombées par la progression du variant Omicron
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

Après un net recul lundi en milieu de matinée, les marchés européens devaient réduire légèrement leurs pertes avant d'être rejoints par Wall Street également en nette baisse à l'ouverture. L'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles devait se distinguer en repassant brièvement dans le vert grâce à un bond de 15 % de arGEN-X (299,70) après un feu vert de la FDA. Cet écart était finalement ramené à 8,31 % alors que notre indice de référence confirmait un repli de 0,21 % seulement à 4.162,44 points, avec 16 de ses éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,95 %. L'indice CAC 40 a perdu 56,53 points à 6.870,10 points. Vendredi, la cote parisienne avait reculé de 1,12 %.

Le Dax de la Bourse de Francfort perdait 1,88 % à 15 239.67 points, et le FTSE-100 de la Bourse de Londres reculait de 0,99 % à 7 198.03 points.

Valeurs de clôture du 20 décembre 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 52,00 (53,16)
  • Ackermans + 161,30 (160,10)
  • Aedifica - 112,70 (114,50)
  • Ageas - 43,27 (44,00)
  • Aperam - 45,37 (45,52)
  • arGEN-X + 299,70 (276,70)
  • Cofinimmo - 136,50 (139,30)
  • Colruyt - 37,49 (38,18)
  • Elia - 115,90 (117,00)
  • Galapagos - 47,81 (48,12)
  • GBL - 94,72 (95,50)
  • KBC - 71,58 (72,94)
  • Melexis + 100,60 (100,20)
  • Proximus - 17,52 (17,72)
  • Sofina + 430,40 (429,80)
  • Solvay - 97,36 (98,92)
  • Telenet - 30,46 (30,80)
  • UCB - 96,94 (97,72)
  • Umicore - 34,85 (35,50)
  • WDP - 40,34 (40,60)

Avis des brokers pour ArgenX, Colruyt et Bone Therapeutics :

ArgenX (+8,3 % à 299,7 euros) a enregistré deux hausses d'objectifs durant les dernières séances, de 300 vers 340 euros chez KBC Securities et de 290 vers 300 euros chez Kepler Cheuvreux, les deux maisons confirmant leur avis "acheter". Ces révisions font suite à l'annonce du feu vert pour le Vyvgart (Edgartigimod) sur le marché américain. "Avec cette approbation, le groupe est en mesure de débuter la commercialisation avec plusieurs longueurs d'avance sur la concurrence", indique l'analyste de KBC Securities, qui estime que ce médicament pourrait devenir l'un des plus vendus au monde.

Colruyt (-1,8 % à 37,49 euros) a été confirmé à "conserver" chez ING, l'objectif étant lourdement ajusté de 51 vers 36 euros. Cette révision fait suite à l'annonce de résultats décevants pour le premier semestre, marqués par une faiblesse des marges accompagnée d'une croissance décevante pour le chiffre d'affaires. "Les pressions concurrentielles semblent avoir davantage d'impact que prévu, avec une visibilité sur les résultats futurs qui s'est nettement affaiblie". Il a en conséquence descendu ses attentes bénéficiaires pour les trois prochains exercices, et estime que la prime historiquement payée par rapport au secteur ne se justifie désormais plus.

Bone Therapeutics (-8 % à 0,56 euro) a été confirmé à "conserver" chez Kepler Cheuvreux, l'objectif étant lourdement descendu de 1,8 vers 0,8 euros. Cette révision intègre notamment l'importante augmentation de capital annoncée la semaine dernière. "Le groupe dispose désormais de suffisamment de moyens pour tenir jusqu'à la fin de l'année prochaine".

Sur le même sujet