L'oeil du marché : "L'environnement de marché reste extrêmement fragile"

Malgré la clôture des marchés américains dans le rouge la veille, les Bourses européennes ouvraient en légère hausse ce mardi, autour des 1 % (que seule Bruxelles dépassait).

L'oeil du marché : "L'environnement de marché reste extrêmement fragile"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris rebondissait de 0,85 % à l'ouverture, malgré la clôture des marchés américains dans le rouge la veille, mais les investisseurs craignent de nouvelles mesures des gouvernements face à la diffusion du variant Omicron. À 9H20, l'indice CAC 40 remontait de 58,20 points à 6 028,30 points, regagnant le terrain perdu la veille (-0,82 %).

"La progression du jour est à mettre sur le compte d'un rebond technique assez logique après plusieurs séances de baisse", estime John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud.

Wall Street a reculé significativement lundi, contrariée par le refus du sénateur démocrate modéré Joe Manchin de voter en faveur du plan massif de mesures sociales et environnementales, promesse de campagne du président Joe Biden, et par les mauvaises nouvelles de la pandémie de Covid-19.

"De nombreux investisseurs avaient misé beaucoup sur le fait que cette proposition pourrait donner un coup d'accélérateur à l'économie américaine en 2022 malgré les nouvelles incertitudes liées au variant Omicron", explique John Plassard.

L'environnement de marché "reste extrêmement fragile, compliqué par la diminution rapide des liquidités dans les classes d'actifs avant les fêtes de fin d'année", note de son côté Jeffrey Halley, analyste d'Oanda, rappelant qu'en décembre, il s'agit de "volatilité et non de tendances directionnelles du marché".

À 9H20 (8H20 GMT), la Bourse de Bruxelles voyait son Bel 20 augmenter de 1,09 %, à 4 207,94 points. Le DAX de la Bourse de Francfort, quant à lui, était en très légère hausse (+0,89 %, à 15 375,91 points), suivi de près par le FTSE-100 de la Bourse de Londres (+0,86 %, à 7 259,96 points).