L'oeil du marché : "Les marchés continuent de balayer l'impact d'Omicron"

En ce jour de demi-séance en raison de la fête de Noël, Bruxelles, Paris et Londres ouvrent à l'équilibre, en hausse de 0,04 % à 0,10 %.

L'oeil du marché : "Les marchés continuent de balayer l'impact d'Omicron"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Parisévoluait en baisse de 0,10 %, où la cotation ne durera qu'une demi-séance comme il est de coutume le 24 décembre, dans des volumes d'échanges réduits. L'indice vedette CAC 40 reculait de 6,87 points à 7 099,28 points vers 9H15. Jeudi, il avait progressé de 0,77 %, sa troisième hausse consécutive.

Les marchés américains sont fermés ce vendredi mais ont nettement progressé jeudi, l'indice S&P 500 battant son record absolu, pour la 68e fois de l'année.

En Europe, parmi les principales places financières, seule celle de Londres sera ouverte, pour une demi-journée uniquement également.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé stable (-0,05 %).

Après la frayeur à l'ouverture lundi sur le variant Omicron, dont la propagation a entraîné des mesures de restriction dans le monde, les investisseurs regardent avec plus de sérénité l'avancée du virus.

De nouvelles études ont notamment montré que le risque d'hospitalisation est moins important qu'avec de précédentes formes du coronavirus, même si sa propagation plus rapide pourrait mettre sous tension les systèmes de santé.

"Les marchés continuent de balayer l'impact d'Omicron parce que c'est ce qu'ils veulent entendre, et les données économiques américaines publiées jeudi présentaient des résultats solides", rappelle aussi Jeffrey Halley, analyste d'Oanda.

Pendant les fêtes de fin d'année, en l'absence d'un grand nombre de gérants d'actifs, la liquidité diminue, ce qui peut exacerber les mouvements quels qu'ils soient sur le marché actions.

Á 9H29 (8H29 GMT), l'indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles évoluait de +0,04 %, à 4 268,69 points, devancé de près par le FTSE-100 de la Bourse de Londres, en hausse de 0,07 %, à 7 378,86 points. La Bourse de Francfort, quant à elle, dépasse les trois Bourses européennes, avec une augmentation de son indice DAX de 1,04 %, à 15 756,31 points.