L'action du géant chinois Evergrande remonte pour sa reprise à Hong Kong

Evergrande est étranglé par une dette abyssale d'environ 260 milliards d'euros.

L'action du géant chinois Evergrande remonte pour sa reprise à Hong Kong
©Belga Image
La Libre Eco avec AFP

L'action du géant chinois de l'immobilier Evergrande a pris des couleurs mardi pour son retour à la Bourse de Hong Kong après une journée de suspension, en dépit d'un ordre de démolition d'un projet immobilier.

Evergrande est étranglé par une dette abyssale d'environ 260 milliards d'euros. Il se débat depuis plusieurs mois pour honorer ses paiements d'intérêts et ses livraisons d'appartements. Sans donner de raisons, le groupe avait suspendu lundi sa cotation à la Bourse de Hong Kong. Evergrande a finalement annoncé mardi sa reprise.

L'action a gagné plus de 10 % en début de séance avant de s'essouffler un peu à la clôture (+1,26 %).

En octobre, Evergrande avait déjà connu une première suspension de cotation. Le groupe ultra-endetté a par ailleurs confirmé mardi qu'il avait reçu l'ordre de démolir 39 bâtiments d'un projet immobilier, baptisé "Ocean Flower Island", dans la province insulaire de Hainan (sud).

La décision, prise par les autorités le 30 décembre, ne concerne qu'une seule parcelle de terrain, selon Evergrande. Le communiqué ne précise pas la raison de cette démolition. Mais la presse chinoise évoque un permis de construction obtenu illégalement.

"La société communiquera activement avec les autorités conformément à la décision et résoudra le problème de manière appropriée", a indiqué le groupe sans plus de précisions.

Echéance

Evergrande a été classé le mois dernier en défaut de paiement par plusieurs agences de notation internationales après avoir manqué une échéance de remboursement en novembre. Il devait encore s'acquitter mercredi dernier d'un remboursement de 250 millions de dollars sur des obligations.

L'échéance de dette est passée sans aucun signe que le groupe a bien remboursé la somme. Mais il dispose toutefois d'un délai de grâce de 30 jours. Ces dernières années, Evergrande a réalisé une multitude d'investissements, parfois hasardeux, dans des secteurs aussi divers que le tourisme, la santé ou encore la voiture électrique.

En septembre, des acquéreurs et des investisseurs avaient manifesté devant le siège à Shenzhen (sud), pour exprimer leurs inquiétudes face aux difficultés du promoteur à honorer ses obligations.

L'entreprise a répété plusieurs fois ces derniers mois qu'elle achèverait les projets entamés. L'Etat chinois s'est pour l'heure invité dans le pilotage du groupe avec la création d'un comité ayant pour mission de "réduire et éliminer les risques futurs".

Sur le même sujet