L'oeil du marché : "Nous nous attendons à un durcissement de la politique monétaire plus rapide qu'initialement anticipé"

Stabilisation en vue pour les Bourses européennes, qui ouvrent à l'équilibre après l'enthousiasme des investisseurs pour le début de l'année.

L'oeil du marché : "Nous nous attendons à un durcissement de la politique monétaire plus rapide qu'initialement anticipé"
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre (+0,16 %), faisant une pause après des records, face à la hausse des taux d'intérêt obligataires et la perspective d'un resserrement de la politique monétaire américaine. À 9H25, l'indice vedette CAC 40 grappillait 11,42 points à 7 328,83 points. Mardi, il avait terminé en hausse de 1,39 %, battant encore des records.

L'attention des investisseurs est à nouveau tournée vers l'inflation et l'action des banques centrales pour la maîtriser, se détournant de la situation sanitaire.

L'Europe et les Etats-Unis connaissent un raz-de-marée de contaminations au Covid-19 du fait du variant Omicron, mais les symptômes apparemment plus légers rassurent les marchés.

"L'évolution de la politique monétaire au deuxième trimestre, et surtout le rythme d'appréciation des taux aux Etats-Unis" pourraient contrecarrer la croissance des indices boursiers, avancent les analystes de Saxo Banque.

La Bourse de New York a fini sur une note contrastée mardi: l'indice Dow Jones a enregistré un nouveau record, tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique a nettement reculé.

La performance des valeurs du secteur technologique est corrélée à l'évolution des taux d'intérêt sur le marché obligataire car ces dernières ont besoin de taux bas pour assurer leur croissance.

Lundi, le rendement de la dette américaine à 10 ans a pris 12 points de base et mardi il est encore légèrement monté de 2 points de base.

Mercredi soir sera publié le compte-rendu des échanges des membres de banque centrale américaine, la Fed, lors de leur réunion de décembre.

"Nous nous attendons à ce que les membres du FOMC fassent part de leurs inquiétudes pesant sur la trajectoire de l'inflation, ce qui pourrait indiquer un rythme de durcissement de la politique monétaire plus rapide qu'initialement anticipé", estiment les analystes de Saxo Banque.

À 9H37 (8H37 GMT), le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles affichait une hausse de 0,16 %, à 4 368,99 points, suivi du DAX à la Bourse de Francfort qui augmentait de 0,09 %, à 16 166,78 points. L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres, quant à lui, accusait une faible baisse (-0,09 %), à 7 498,66 points.