Qu’est-ce qui fait bondir les actions Carrefour à la Bourse de Paris ?

Apparemment, le groupe de distribution fait saliver les investisseurs. Avec en ligne de mire une nouvelle offre publique d’achat...

Qu’est-ce qui fait bondir les actions Carrefour à la Bourse de Paris ?
©Shutterstock
Patrick Van Campenhout

OPA sur Carrefour, nouvel essai ! Un an à peine après la tentative de rachat par le groupe canadien Couche-Tard, et quelques mois seulement après une tentative de séduction de la part du groupe français Auchan avec une offre mixte, cash et actions, voilà que le groupe de distribution Carrefour fait l’objet de nouveaux appels du pied en vue de prendre son contrôle.

En octobre 2021, des sources proches du dossier Carrefour-Auchan évoquaient plusieurs projets, l'un d'entre eux prévoyant une prise de contrôle de Carrefour par Auchan, à la suite d'une offre publique d'échange. Les débats se seraient concentrés autour du prix, qui aurait été proposé à 21,50 euros par action selon nos confrères français de Les Echos, dont plus de 70 % en numéraire et un peu moins de 30 % en actions Auchan. L'offre était supérieure à celle de Couche-Tard, mais le deal avait finalement capoté.

Un prix précis circule

Aujourd'hui, c’est à nouveau Auchan qui tente l’approche, mais cette fois, avec le soutien de gros fonds d’investissement, comme CVC ou KKR, susceptibles de porter ensemble une offre tout en liquide, propre à séduire les actionnaires de Carrefour. En Bourse, on y croit, cette fois, et l’action Carrefour a bondi de 12 % sur les 5 dernières séances, avant même que la rumeur n’ait commencé à circuler.

Rumeur ? Elle est précise puisque le chiffre de 23,50 euros par action circule de manière insistante. Et, même si ce prix semble faire rêver le marché, ce serait encore une bonne affaire pour la famille Mulliez qui est à la manœuvre. En 2015, l’action Carrefour se négociait près de 30 euros. Et il faut savoir que, si les groupes de distribution n’ont pas vraiment brillé durant la crise sanitaire, au contraire des technologiques, le vent semble tourner pour un rééquilibrage des portefeuilles en faveur des actions d’entreprises classiques. Si l’offre est une réalité, on ne devrait donc pas tarder à en savoir plus. Dans l’attente, l’action Carrefour se traite toujours sous les 20 euros…

Sur le même sujet