Les Bourses européennes rebondissent, emmenées par la remontée de Francfort

A l'instar de la Bourse de Francfort, les marchés européens relevaient la tête après plusieurs séances compliquées.

Les Bourses européennes rebondissent, emmenées par la remontée de Francfort
©AFP
La Libre Eco avec AFP

Après avoir frôlé les 4 300 points en matinée, la Bourse de Bruxelles ne regagnait finalement que 0,48 %, le Bel 20 s'affichant à 4 271,23 points à l'issue d'un timide rebond final. Quinze de ses éléments terminaient dans le vert alors que AB InBev (56,64) cédait toujours 0,16 %, rejointe par Ackermans (174,30) et Umicore (35,20) qui avaient viré de 0,51 % et 1,12 % à la baisse. Aperam (51,80) et Melexis (101,10) avaient ramené leurs gains à 5,46 % et 2,22 %.

La Bourse de Paris a rebondi de 0,95 % mardi, après trois séances de baisse, restant centrée sur l'avenir de la politique monétaire américaine face à l'inflation. L'indice CAC 40 a gagné 67,61 points à 7 183,38 points. La veille, il avait terminé en repli de 1,44 %.

Le rebond était plus marqué encore à la Bourse de Francfort, le DAX grimpant de 1,10 % à 15 941,81 points. Du côté de la Bourse de Londres, le FTSE-100 s'appréciait de 0,62 % pour remonter à 7 491,37 points.

Valeurs de clôture du mardi 11 janvier 2022 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 56,57 (56,73)
  • Ackermans - 174,20 (175,20)
  • Aedifica + 111,90 (111,80)
  • Ageas + 49,25 (49,18)
  • Aperam + 51,72 (49,12)
  • arGEN-X - 264,50 (266,00)
  • Cofinimmo - 138,70 (140,00)
  • Colruyt + 38,05 (37,65)
  • Elia + 110,60 (110,50)
  • Galapagos + 45,45 (44,90)
  • GBL = 97,68 (97,68)
  • KBC + 80,86 (79,96)
  • Melexis + 100,20 (98,90)
  • Proximus + 17,54 (17,36)
  • Sofina + 404,40 (400,80)
  • Solvay + 107,55 (105,85)
  • Telenet + 33,64 (33,46)
  • UCB + 93,84 (93,18)
  • Umicore - 35,03 (35,60)
  • WDP - 38,78 (38,82)

L'avis du Broker pour Aperam, Proximus et Recticel

Aperam (+5,5% à 51,8 euros) a vu sa recommandation reprise à « acheter » chez Deutsche Bank, l'objectif de cours étant fixé à 67 euros. "Depuis son introduction en bourse (en 2011), le groupe est devenu une entreprise de qualité en mesure de dégager des flux de trésorerie élevés sur l'ensemble du cycle économique", indique l'analyste. "Nous pensons que les résultats ont la possibilité de surprendre positivement durant les prochains trimestres, notamment en raison des synergies qui vont être dégagées suite à l'acquisition d'ELG. Ce potentiel ne se reflète pas encore dans le cours."

Proximus(+0,8% à 17,51 euros) a vu son objectif légèrement relevé vers 16,5 euros chez Degroof Petercam, le courtier confirmant sa recommandation à « réduire ». Cette révision est la conséquence de l'introduction en bourse de sa filiale à forte croissance TeleSign sur le marché américain. "Nous restons néanmoins prudents sur le dossier, en raison des investissements élevés qui vont devoir être consentis dans les activités traditionnelles. Nous ne percevons pas d'éléments susceptibles de supporter le cours durant l'exercice 2022."

Recticel(-4,3% à 18,72 euros) a été descendu d'« accumuler » vers « conserver » chez KBC Securities, l'objectif étant fixé à 19 euros. Cette révision intervient alors que le groupe autrichien Greiner a définitivement retiré son offre d'achat sur le groupe, et après la forte hausse du cours durant les derniers mois. "Notre révision tient également compte d'une évolution plus favorable des coûts opérationnels."