Les Bourses européennes terminent la journée en ordre dispersé, le Bel 20 étant une nouvelle fois dans le rouge

A l'instar de sa voisine parisienne, la Bourse de Bruxelles était une fois encore en recul au moment de la clôture.

Les Bourses européennes terminent la journée en ordre dispersé, le Bel 20 étant une nouvelle fois dans le rouge
©AFP
La Libre Eco avec AFP

La Bourse de Bruxelles perdait une nouvelle fois des plumes, le Bel 20 lâchant 0,17 % à 4 257,13 points, avec pourtant 13 de ses éléments dans le vert. arGEN-X (254,30) et UCB (89,80) étaient en tête des baisses avec des reculs de 3,16 et 3,13 %, Melexis (106,00) emmenant les hausses avec un bond de 4,02 % devant Aperam (55,50) et AB InBev (57,90) qui gagnaient 2,89 et 2,53 %. Umicore (33,72) reculait de 2,63 % alors que Galapagos (46,21) gagnait 0,05 %, Solvay (106,30) reculant de 0,33 % pour un gain de 1,09 % si on tenait compte de son détachement de coupon.

La Bourse de Paris a reculé de 0,50 %, plombée par le secteur du luxe alors que le reste des marchés s'est montré un temps satisfait par les derniers chiffres sur l'évolution des prix aux Etats-Unis. L'indice phare CAC 40 a cédé 36,05 points à 7 201,14 points. Il avait terminé en hausse de 0,75% mercredi.

La Bourse de Francfort a terminé dans le vert, le DAX avançant de 0,13 % à 16 031,59 points. A la Bourse de Londres, le FTSE-100 s'appréciait de 0,16 % à 7 563,85 points.

Valeurs de clôture du jeudi 13/01 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 57,90 (56,47)
  • Ackermans + 177,00 (176,60)
  • Aedifica + 112,20 (112,00)
  • Ageas + 49,00 (48,32)
  • Aperam + 55,50 (53,94)
  • arGEN-X - 254,30 (262,60)
  • Cofinimmo + 139,40 (139,30)
  • Colruyt - 37,17 (37,32)
  • Elia + 112,40 (111,30)
  • Galapagos + 46,21 (46,18)
  • GBL + 98,52 (98,46)
  • KBC + 83,10 (82,20)
  • Melexis + 106,00 (101,90)
  • Proximus + 17,63 (17,39)
  • Sofina - 392,00 (399,00)
  • Solvay - 106,30 (106,65) ex-cp
  • Telenet + 33,56 (33,30)
  • UCB - 89,80 (92,70)
  • Umicore - 33,72 (34,63)
  • WDP - 39,02 (39,50)

L'avis du Broker pour UCB, Kinepolis et Telenet

UCB (-3,1% à 89,8 euros) a été abaissé d'« acheter » vers « vendre » chez UBS, avec un objectif abaissé de 116 vers 88 euros. L'analyste souligne que le lancement aux Etats-Unis du Bimekizumab (psoriasis) est en train de subir des retards en raison de l'agenda chargé du régulateur américain. "Ce produit pourrait devenir un des plus importants du portefeuille, mais les attentes du consensus intègrent déjà un lancement exceptionnellement fort dès 2022. Elles nous semblent de moins en moins réalistes, et nous attendons un ajustement à la baisse du consensus pour les exercices 2022 à 2024 après l'annonce des résultats annuels (prévus en février)."

Kinepolis (inchangé à 56 euros) a vu ses objectifs relevés à deux reprises, vers 58 euros chez Berenberg et vers 66 euros chez Degroof Petercam, les deux maisons confirmant leur recommandation « acheter » sur l'opérateur de salles obscures. "Le groupe a été en mesure de bien traverser la crise sanitaire, et se retrouve dans une situation financière qui va lui permettre de profiter des faiblesses éventuelles de ses concurrents", indique Berenberg. De son côté, Degroof Petercam a intégré Kinepolis à sa liste d'actions préférées pour 2022, et souligne le calendrier de sorties exceptionnellement bien fourni pour les prochains trimestres.

Telenet(+0,8% à 33,56 euros) a été confirmé à « conserver » chez la Deutsche Bank, l'objectif de cours étant légèrement descendu vers 41 euros. "Les flux de trésorerie devraient se contracter de 4% durant l'année en cours, en raison des investissements importants qui vont être réalisés."