La Fed n’ose pas passer à l’action de manière brutale mais une hausse des taux se profile en mars

L’institut d’émission américain a préféré maintenir les taux courts en l’état.

Van Campenhout Patrick
Senate Banking, Housing And Urban Affairs Confirmation Hearing - Washington
©BELGAIMAGE
Le monde financier attendait mercredi de connaître la teneur des discussions entre les membres du Comité monétaire (FOMC pour Federal Open Market Committee) de la Réserve fédérale américaine (Fed) à propos de l’évolution des taux d’intérêt à court terme aux États-Unis. Une attente un peu tendue, alors que les Bourses américaines ont subi de sérieuses secousses ces derniers jours en réaction à la poussée de fièvre des taux d’intérêt à long terme. Mais la belle reprise enregistrée par Wall Street, le Nasdaq et les places de cotation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité