Inflation, Ukraine, hausse des taux... : la nervosité gagne du terrain sur les marchés boursiers

L'indice Bel 20 a terminé la semaine sur un recul de 2,4 %. L’évolution de l’inflation va rester au centre de l’attention des investisseurs en 2022.

G.Se.
La nervosité des marchés est également montée d’un cran à la suite des manœuvres géopolitiques du gouvernement russe en Ukraine, qui génèrent des tensions croissantes avec les États-Unis.
La nervosité des marchés est également montée d’un cran à la suite des manœuvres géopolitiques du gouvernement russe en Ukraine, qui génèrent des tensions croissantes avec les États-Unis. ©AFP
L'indice Bel 20 a terminé la semaine sur un recul de 2,4 %, dans un climat encore et toujours marqué par des mauvaises nouvelles sur le front économique, avec un niveau d’inflation qui continue de battre des records qui n’avaient plus été observés depuis près de 40 ans. L’indice...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité