Avec les menaces de guerre, l’aversion au risque augmente sur les marchés boursiers

Les bruits de bottes aux frontières de l’Ukraine rendent les opérateurs très nerveux. La flambée des prix de l’énergie liée à cette situation fait peser une lourde menace sur la reprise.

Van Campenhout Patrick
Manifestation à Kiev en janvier 2022.
Manifestation à Kiev en janvier 2022. ©AFP
Même si la tension qui a fait plonger les marchés financiers lundi matin sur les craintes d’un embrasement militaire en Ukraine s’est apaisée en partie plus tard dans la journée, il est clair que l’ambiance est à la défiance depuis quelques semaines. Aux premières heures de la journée,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité