Coup de panique sur les places boursières mondiales après l'invasion de l'Ukraine par la Russie

La plus grosse chute du jour est celle de la Bourse de Moscou qui, en dépit des demandes des autorités financières aux investisseurs, a reculé de 39,44 % jeudi.

Patrick Van Campenhout
C’est le spectre d’une hausse incontrôlable des prix de l’énergie qui inquiète.
C’est le spectre d’une hausse incontrôlable des prix de l’énergie qui inquiète. ©Shutterstock
Si les gestionnaires de portefeuilles avaient intégré avec une relative indifférence le principe de la reconnaissance par la Russie de deux provinces séparatistes en Ukraine, il n'en va pas de même de celui d'une invasion pure et simple. Jeudi matin, à commencer par les places financières asiatiques,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité