La Bourse de Moscou restera fermée toute la semaine

Seuls les échanges en devises étrangères sont pour l'instant encore maintenus, a annoncé la Banque centrale russe.

La Libre Eco avec Belga
Ce lundi matin, le rouble s'effondrait face au dollar et à l'euro à la Bourse de Moscou.
Ce lundi matin, le rouble s'effondrait face au dollar et à l'euro à la Bourse de Moscou. ©Shutterstock

La Bourse de Moscou n'ouvrira pas cette semaine. Seuls les échanges en devises étrangères sont pour l'instant encore maintenus, a annoncé lundi la Banque centrale russe.

Ce lundi matin, le rouble s'effondrait face au dollar et à l'euro à la Bourse de Moscou, et les échanges se sont arrêtés, car les cours ont atteint quasi instantanément les limites fixées.

La Russie interdit à ses résidents de transférer des devises à l'étranger

Par ailleurs, Vladimir Poutine a ordonné la mise en place de mesures pour soutenir le rouble qui pâtit des sanctions occidentales liées à l'Ukraine, avec notamment une interdiction pour les résidents en Russie de transférer des devises à l'étranger, a annoncé le Kremlin. Outre cette première mesure, les exportateurs russes sont également sommés dès lundi de convertir en roubles 80 % de leurs revenus en devises étrangères engrangés depuis le 1er janvier.

L'annonce de ces mesures spectaculaires intervient au moment où l'économie russe tente de renforcer ses défenses face aux sanctions annoncées par les pays occidentaux en réaction à l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

Les Etats-Unis, l'Union européenne et d'autres pays ont notamment annoncé qu'ils excluraient certaines banques russes du système international de paiements bancaires Swift et toute transaction avec la Banque centrale de Russie.

Cette dernière mesure vise à neutraliser une partie des gigantesques réserves de devises étrangères que la Russie a accumulées ces dernières années, notamment grâce à ses revenus pétroliers.

La vente de devises étrangères est l'un des principaux outils utilisés par les pays désirant soutenir leur monnaie nationale. Or le rouble s'est effondré lundi face au dollar et à l'euro à l'ouverture des marchés, atteignant des records de faiblesse.

Les sanctions occidentales ont déjà poussé la Banque centrale russe à relever lundi très fortement son taux directeur, de 10,5 points, à 20%, pour enrayer l'inflation.