Quatre investisseurs belges sur dix s'attendent à une baisse de la Bourse dans les prochains mois

C'est ce que rapporte le dernier baromètre ING.

La Libre Eco avec Belga
Quatre investisseurs belges sur dix s'attendent à une baisse de la Bourse dans les prochains mois
©Shutterstock

D'après le dernier baromètre de la banque ING, l'investisseur belge a été secoué par l'invasion russe en Ukraine. Plus de quatre investisseurs sur dix s'attendent à une baisse de la Bourse dans les prochains mois. Les attentes à l'égard de l'économie belge semblent également être revues à la baisse.

Le baromètre est passé de 108 à 89 points en février. Cent points correspondent au niveau neutre : un score de 89 signifie donc que les investisseurs ont une vision plutôt sombre de l'environnement financier et économique.

"Cela peut également être déduit de l'évolution hebdomadaire du baromètre", déclare Peter Vanden Houte, économiste en chef d'ING Belgique. "Bien que la menace de guerre ait déjà été présente dans les premières semaines de février, le baromètre des investisseurs était encore à 99 points dans la deuxième semaine du mois. Au cours de la quatrième semaine de février, la semaine de l'invasion, le baromètre est tombé à 83 points à peine."

Les francophones plus optimistes

Quelque 42 % des investisseurs s'attendent à une baisse du marché boursier, tandis que 32 % seulement comptent encore sur un redressement. La plupart des pessimistes se trouvent du côté néerlandophone (46 %), contre seulement 37 % chez les francophones, note la banque. Seul un quart des investisseurs pense que c'est le bon moment pour investir dans des secteurs plus risqués. Un quart des investisseurs belges ont investi davantage dans des actions ou des fonds d'actions en raison de l'inflation élevée.

Les attentes à l'égard de l'économie belge diminuent également rapidement. Si 32 % des investisseurs espèrent encore une reprise de la croissance dans les mois à venir, 40 % voient déjà le climat économique se détériorer. Deux tiers d'entre eux ne croient pas que l'inflation tombera en dessous de 2 % cette année. Même en 2023, seuls 17 % des répondants le pensent. Chez les jeunes, ils sont légèrement plus nombreux (28 %).

Le meilleur investissement pour se protéger contre une forte inflation est l'immobilier selon 43 % des investisseurs belges, les actions ou les fonds d'actions selon 17 %, tandis que pour 12 %, c'est l'or. "La question est de savoir si, compte tenu de la volatilité récente, les investisseurs qui se sont davantage tournés vers les actions ces derniers mois pour se protéger contre une inflation plus élevée ont maintenant quelques regrets", se demande Vanden Houte.