Le prix du nickel grimpe de 15 % et atteint à nouveau sa limite quotidienne

Le commerce de ce métal, qui est un composant clé des batteries de voitures électriques, est tumultueux depuis un certain temps.

La Libre Eco avec Belga
Le prix du nickel a augmenté de 15 % pour atteindre 37 235 dollars la tonne jeudi sur le London Metal Exchange.
Le prix du nickel a augmenté de 15 % pour atteindre 37 235 dollars la tonne jeudi sur le London Metal Exchange. ©BELGA

Le prix du nickel a augmenté de 15 % pour atteindre 37 235 dollars la tonne jeudi sur le London Metal Exchange (LME). La limite supérieure de la Bourse des métaux de Londres a, de la sorte, de nouveau été atteinte.

Le LME avait interrompu les échanges le 8 mars après que le prix eut doublé et dépassé la barre des 100 000 dollars la tonne, soit cinq fois plus qu'au début de l'année. La Bourse avait alors décidé d'annuler tous les ordres pour la journée, une décision vivement critiquée par de nombreux traders et investisseurs.

La négociation avait repris une bonne semaine plus tard mais été à nouveau interrompue après quelques minutes seulement, car la limite inférieure d'arrêt automatique de la négociation électronique avait été dépassée. Les échanges de nickel sur la Bourse des matières premières de Londres avaient finalement repris ce mercredi.

La Russie est le troisième plus grand producteur de ce métal au monde, dont l'invasion de l'Ukraine a fait monter en flèche les prix. Les investisseurs craignent que la Russie ne soit plus en mesure d'exporter sa production à la suite des sanctions imposées à Moscou.

>> Lire aussi :"Plus on va vouloir se libérer du gaz russe, plus on risque d'accentuer notre dépendance vis-à-vis de ses métaux"