"Deux grandes crises, mais rien n’a changé" : ces investisseurs qui engrangent des bénéfices record en spéculant sur les matières premières

S’ils ne sont pas directement à l’origine de la forte hausse de certains prix de l’alimentaire, les spéculateurs amplifient le phénomène. Ce qui engendre de graves conséquences sociales dans de nombreux pays. Plusieurs ONG demandent une régulation des marchés des matières premières.

La Russie et l’Ukraine représentent 30 % des exportations mondiales de blé. Le conflit en Ukraine et l’incertitude liée aux récoltes dans ces deux pays ont fait flamber les prix.
La Russie et l’Ukraine représentent 30 % des exportations mondiales de blé. Le conflit en Ukraine et l’incertitude liée aux récoltes dans ces deux pays ont fait flamber les prix. ©BELGA
L’histoire repasse très souvent les plats. Si les guerres ou les crises majeures plongent des populations entières dans la détresse et la misère, elles enrichissent aussi un nombre beaucoup plus limité de personnes. L’invasion de l’Ukraine par la Russie ne fait pas exception à cette règle : depuis plusieurs semaines, certains investisseurs engrangent des...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité