Le Bel 20 termine seul en baisse, les résultats d'entreprises ayant soutenu Paris, Londres et Francfort

Les Bourses européennes ont accéléré en toute fin de séance pour clôturer en hausse mercredi, les résultats d'entreprises faisant un peu oublier la tendance globale maussade pour les marchés.

Le Bel 20 termine seul en baisse, les résultats d'entreprises ayant soutenu Paris, Londres et Francfort
©Shutterstock
La Libre Eco avec G. Se.

L'ouverture en légère hausse de Wall Street ne permettait pas au Bel 20 de la Bourse de Bruxelles et à ses voisins européens d'afficher davantage de conviction, ceux-ci étant toujours partagés à l'approche de la clôture qui devait confirmer une quatrième baisse de notre indice de référence, celui-ci perdant 0,12 % à 4.107,13 points, avec seulement 7 de ses éléments dans le rouge.

Après une journée sans tendance, la Bourse de Londres a finalement gagné 0,53 %, la Bourse de Paris 0,48 % et la Bourse de Francfort 0,27 %. Au moment de la clôture européenne, l'euro était au plus bas depuis cinq ans par rapport au dollar, à 1,0549 dollar.

Valeurs de clôture du mercredi 27/04 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 54,83 (54,99)
  • Ackermans + 167,00 (165,10)
  • Aedifica + 114,90 (114,20)
  • Ageas - 45,76 (46,49)
  • Aperam + 35,73 (34,80)
  • arGEN-X - 279,20 (299,00)
  • Cofinimmo - 131,80 (132,20)
  • Colruyt + 35,29 (34,81)
  • D'Ieteren + 150,70 (147,00)
  • Elia + 151,90 (149,80)
  • Galapagos - 57,40 (57,80)
  • GBL - 88,30 (88,80)
  • KBC + 64,26 (63,98)
  • Proximus - 16,30 (16,86) ex-cp
  • Sofina + 289,60 (288,60)
  • Solvay + 87,62 (87,18)
  • UCB + 110,20 (108,35)
  • Umicore + 37,67 (35,26)
  • VGP + 245,00 (244,00)
  • WDP + 38,78 (38,56)

Avis des brokers pour AB Inbev, Agfa-Gevaert et Mithra :

AB Inbev (-0,29 % à 54,83 euros) a vu ses objectifs descendre à deux reprises durant les dernières séances, vers 72 euros chez Barclays et vers 64 euros chez Deutsche Bank, les deux intermédiaires maintenant leur avis "acheter" sur le brasseur. Chez le deuxième courtier, l'analyste souligne que l'inflation sur les coûts reste un facteur d'incertitude majeur pour les prochains mois, mais que le groupe devrait se montrer résistant en cas de ralentissement économique majeur.

Agfa-Gevaert (-2,79 % à 3,835 euros) a été confirmé à "acheter" chez Kepler Cheuvreux, qui a toutefois allégé son objectif vers 4,7 euros. Le niveau des risques pour les prochains trimestres a augmenté, notamment par suite de l'acquisition d'Inca Digital Print. "Ce groupe est encore dans une phase de développement dans le domaine de l'impression digitale, avec une rentabilité qui est plus faible. Nous restons néanmoins positifs pour le développement des autres activités".

Mithra (-0,85 % à 9,37 euros) a été maintenu à "acheter" chez Degroof Petercam, qui a toutefois légèrement descendu son objectif vers 33,2 euros, afin de prendre en compte l'exercice d'options par Goldman Sachs. Cette révision intervient également alors que le groupe liégeois vient de signer un accord avec MedinCell pour le développement de versions injectables à actions prolongées dans le paludisme et le rejet de greffes. "A l'heure actuelle, cet accord n'a toutefois pas d'impact sur notre valorisation, qui reste principalement dépendante du succès des essais cliniques de Phase III pour le Donesta".

Sur le même sujet