Des conditions de marchés difficiles font augmenter la "probabilité d’un scénario d’horreur où le fonds chute de 40%"

Nicolai Tangen, le patron du fonds souverain norvégien, s’attend à des conditions de marchés difficiles en raison de l’évolution de la situation géopolitique et de l’inflation.

Nicolai Tangen, patron du fonds souverain norvégien.
Nicolai Tangen, patron du fonds souverain norvégien. ©NTB scanpix
C'est une déclaration qui a de quoi donner des sueurs froides aux investisseurs. Nicolai Tangen, le patron du fonds souverain norvégien (ex-"Norwegian Oil Fund"), le plus gros du monde avec ses quelque 1 200 milliards d'euros d'actifs sous gestion, a expliqué aux parlementaires norvégiens...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet