Les Bourses européennes profitent du rebond de Wall Street : le BEL 20 en timide hausse

Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse, après des déclarations du président américain Joe Biden qui a évoqué une levée de certaines taxes douanières appliquées aux importations chinoises par les Etats-Unis.

La Libre Eco avec AFP
Les Bourses européennes profitent du rebond de Wall Street : le BEL 20 en timide hausse
©BELGA

Resté à la traine de ses voisins européens et, longtemps dans le rouge après un rebond avorté, l'indice BEL 20 à la Bourse de Bruxelles devait finalement confirmer une hausse de 0,39 %, à 3 938,45 points avec 13 de ses éléments dans le vert, emmenés par KBC (59,00) avec un bond de 4,35 %. Ageas (44,83) et Aperam (36,87) suivaient avec des mieux de 2,49 et 2,25 % alors que le plus gros écart revenait à UCB (83,00) qui chutait de 4,62 % devant VGP (180,80), en baisse de 4,14 %.

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 1,17 %. L'indice CAC 40 a gagné 73,50 points à 6 358,74 points. Vendredi, la cote parisienne avait rebondi légèrement de 0,20 %, mais affiché un bilan négatif de 1,22 % sur la semaine.

La Bourse de Francfort voyait son indice DAX augmenter de 1,38 % à 14 175,40 points, tandis que le FTSE-100 à Bourse de Londres était en hausse de 1,67 %, à 7 513,44 points.

Valeurs de clôture du lundi 23 mai des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 51,92 (51,21)
  • Ackermans + 161,10 (159,10)
  • Aedifica + 109,00 (108,30)
  • Ageas + 44,83 (43,74)
  • Aperam + 36,87 (36,06)
  • arGEN-X - 302,30 (305,30)
  • Cofinimmo + 122,00 (121,90)
  • Colruyt + 31,17 (31,01)
  • D'Ieteren + 154,70 (154,40)
  • Elia + 157,50 (154,60)
  • Galapagos - 52,00 (53,08)
  • GBL + 85,50 (84,70)
  • KBC + 59,00 (56,54)
  • Proximus + 16,31 (16,17)
  • Sofina - 254,40 (258,60)
  • Solvay + 90,42 (88,50)
  • UCB - 83,00 (87,02)
  • Umicore - 40,42 (40,67)
  • VGP - 180,80 (188,60)
  • WDP - 35,44 (35,60)

L'avis du Broker pour CFE, Ontex et Agfa Gevaert :

CFE (-4,9 % à 100,4 euros) a subi deux baisses d'avis, d'"acheter" vers "conserver" tant que ING (objectif : 112 euros) que chez Degroof Petercam (objectif : 145 euros). Ces révisions font suite à l'annonce d'une alerte surprise sur les résultats 2022. L'analyste d'ING pointe désormais vers le Capital Market Day prévu pour le 1er juin afin d'avoir plus de visibilité pour les prochains mois. "Nous restons favorables au projet de scission du groupe. Il devrait dégager la vraie valeur de DEME, qui reste fortement sous-évalué par rapport au néerlandais Boskalis".

Ontex (+1,1 % à 7,54 euros) a vu son objectif relevé de 6,8 vers 7,8 euros chez le Credit Suisse, la recommandation étant maintenue à "neutre". Cette révision intègre la perspective d'un possible rachat par AIP, tandis que les derniers résultats trimestriels ont donné une image mitigée du groupe, avec un chiffre d'affaires supérieur aux attentes tandis que le résultat opérationnel a déçu en raison de la hausse des coûts. "Nous pensons que le groupe va devoir abaisser son objectif de marge opérationnelle pour 2022".

Agfa Gevaert (-2,4 % à 3,87 euros) a été confirmé à "accumuler" chez KBC Securities, l'objectif étant relevé de 4,4 vers 4,9 euros. Le groupe a annoncé son intention de vendre son activité de production de plaques Offset, utilisées notamment dans le secteur de l'imprimerie. Si cette activité est la plus grosse au sein du groupe, elle est également à peine rentable. "Nous intégrons une valorisation de 114 millions d'euros pour cette activité".