Les Bourses européennes terminent en baisse : le Bel 20 repasse sous les 3.900 points

Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse, face à des éléments qui renforcent les inquiétudes d'une entrée en récession de l'économie mondiale.

La Libre Eco avec AFP
Les Bourses européennes terminent en baisse : le Bel 20 repasse sous les 3.900 points
©BELGA

Après avoir refait une partie de son retard matinal l'indice BEL 20 à la Bourse de Bruxelles devait s'enfoncer à nouveau à l'instar de ses voisins européens parallèlement à l'ouverture nettement négative de Wall Street. Il abandonnait finalement 1,16 % à 3 892,83 points avec 17 de ses éléments dans le rouge, Sofina (234,40) et Colruyt (29,02) nettement en tête avec des décotes de 7,86 et 6,90 %, cette dernière suite à une recommandation à la vente.

De son côté, la Bourse de Paris a nettement reculé de 1,66 %, toujours aux prises avec des craintes sur la croissance mondiale, renforcée après un avertissement du réseau social Snapchat sur ses résultats et des indicateurs économiques moins bons que prévu. L'indice vedette CAC 40 a perdu 105,60 points à 6 253,14 points. La veille, il avait progressé de 1,17 %.

Par ailleurs, la Bourse de Francfort voyait son DAX en baisse de 1,80 %, à 13 919,75 points. De son côté, l'indice FTSE-100 à la Bourse de Londres diminuait plus légèrement de 0,39 % à 7 484,35 points.

Valeurs de clôture du mardi 24 mai des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 51,07 (51,92)
  • Ackermans - 160,30 (161,10)
  • Aedifica - 108,20 (109,00)
  • Ageas + 45,54 (44,83)
  • Aperam - 35,67 (36,87)
  • arGEN-X - 293,90 (302,30)
  • Cofinimmo - 120,40 (122,00)
  • Colruyt - 29,02 (31,17)
  • D'Ieteren - 150,00 (154,70)
  • Elia - 157,40 (157,50)
  • Galapagos - 51,56 (52,00)
  • GBL - 84,78 (85,50)
  • KBC + 59,34 (59,00)
  • Proximus - 16,21 (16,31)
  • Sofina - 234,40 (254,40)
  • Solvay - 87,56 (90,42)
  • UCB - 82,96 (83,00)
  • Umicore + 40,89 (40,42)
  • VGP - 178,60 (180,80)
  • WDP - 35,14 (35,44)

L'avis sur Broker pour Elia, EVS et Bpost :

Elia (-0,1 % à 157,4 euros) a été abaissé de "conserver" vers "réduire" chez Degroof Petercam, l'objectif étant fixé à 141 euros. L'analyste pointe la forte progression du cours depuis le début de l'année, qui a amené la valorisation sur des niveaux particulièrement exigeants. "Nous pensons que le niveau du cours ne reflète pas le risque d'une baisse de la rentabilité sur fonds propres pour les activités allemandes (50Hertz) à partir de 2024. Nous estimons dès lors que le titre doit aujourd'hui être évité".

EVS (+1,7 % à 21 euros) a été confirmé à "acheter" chez ING, l'objectif de cours étant légèrement relevé vers 26,5 euros. "Suite aux derniers résultats trimestriels, nous avons légèrement remonté nos attentes bénéficiaires pour les exercices 2022 et 2023". L'analyste souligne également ne pas s'attendre à des modifications importantes dans les attentes du consensus pour les prochains mois. "La direction pourrait toutefois relever ses objectifs lors de la publication des chiffres semestriels".

Bpost (-3 % à 5,67 euros) a vu son objectif de cours abaissé de 7,5 vers 6,5 euros chez Bank of America, la recommandation étant maintenue à "neutre". L'analyste souligne que l'activité en Belgique pourrait être mise sous pression en raison de la hausse des coûts, alors qu'Amazon va également moins utiliser le groupe postal belge pour livrer ses colis, ce qui devrait faire pression sur les marges. "Nous sommes par contre plus optimiste pour les activités en Amérique du Nord (Radial)".