La peur s’installe sur les marchés boursiers : faut-il tout vendre ?

Le risque d’une forte hausse des taux par la Fed mercredi effraie les opérateurs.

Van Campenhout Patrick
Il est sans doute encore temps de lâcher les actions d'entreprises dont la valorisation reste excessive.
Il est sans doute encore temps de lâcher les actions d'entreprises dont la valorisation reste excessive. ©Shutterstock
Les opérateurs ont été secoués lundi, journée de reprise après une séance déjà agitée vendredi, notamment aux États-Unis où les indicateurs boursiers ont été mis sous pression suite aux craintes d'une récession liée à la hausse des taux d'intérêt à court et long terme. Partout, l'on a vu les dégagements provoquer des chutes de cours parfois impressionnantes, avec des indicateurs de tendance frôlant les 3 % de baisse. Cette tendance qui a affecté tous les compartiments des marchés d'actions, s'est même renforcée en milieu d'après-midi en Europe, alors que Wall Street entamait les hostilités...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité