L'action Colruyt chahutée en Bourse : elle reprend des couleurs après une chute historique

Les résultats dévoilés par l'entreprise n'ont pas répondu aux attentes du marché.

P.V.C avec Belga
L'action Colruyt chahutée en Bourse : elle reprend des couleurs après une chute historique
©Shutterstock

L'action du groupe Colruyt a entamé la journée de mercredi sur une nouvelle baisse. Vers 9h30, elle perdait encore 2,8% de sa valeur à la Bourse de Bruxelles, pour se situer à 26,21 euros. Il s'agit de sa valeur la plus basse depuis 10 ans. Mardi soir, Colruyt a présenté des résultats en deçà des attentes des analystes. Avec une rentabilité en berne, le groupe propose un dividende d'1,1 euro à ses actionnaires, inférieur à celui de l'an dernier (1,47 euro). En outre, le distributeur s'attend à ce que son bénéfice net consolidé diminue encore en 2022/23 par rapport à 2021/22.

Des chiffres déprimants

Les effets de la crise sanitaire, rejoints désormais par ceux de l'inflation, ont durement pesé sur les résultats annuels du groupe, et celui-ci prévoit que "le contexte macroéconomique actuel caractérisé par l'inflation, les hausses de coûts et la faible confiance des consommateurs se maintiendra". En conséquence, Colruyt prévoit que le résultat net consolidé de l'exercice en cours diminuera encore, soulignant au passage que l'incertitude découlant de la situation géopolitique pourrait également influencer ses prévisions de résultats. Un discours un peu déprimant, mais anticipé par le marché, qui a largement ajusté à la baisse la valorisation de l'action Colruyt cotée en Bourse de Bruxelles. Le titre continuait toutefois d'être chahuté ce mercredi.

Si les ventes consolidées du groupe, dont le périmètre de consolidation a évolué durant l’exercice écoulé, ont progressé de 1,2 % à 10 milliards d’euros sur les douze mois considérés, le résultat d’exploitation (Ebit) a chuté de 28,3 %, et le bénéfice net de 30,8 % à 288 millions d’euros. En cause, la hausse des coûts opérationnels à 20 % du chiffre d’affaires (contre 19,6 %), que le groupe attribue essentiellement à l’évolution de l’inflation et aux coûts exceptionnels liés au Covid-19. Le résultat net par action ressort, lui, à 2,16 euros, en repli de 29,4 % (la différence par rapport au bénéfice net consolidé est liée à l’annulation d’actions propres), soit en dessous des attentes du consensus des analystes.