La Bourse de Bruxelles perd pied et clôture sous les 3 650 points, son niveau le plus bas depuis janvier 2021

La séance était une nouvelle fois rouge vif pour les marchés européens, Bruxelles et surtout Francfort enregistrant des chutes très sévères.

La Libre Eco avec AFP
La Bourse de Bruxelles perd pied et clôture sous les 3 650 points, son niveau le plus bas depuis janvier 2021
©BELGA

Les marchés européens connaissaient une nouvelle déconfiture durant cette séance. Du côté de la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 chutait de 1,50 % à 3 647,22 points avec 15 de ses éléments dans le rouge. Ceux-ci étaient emmenés par Umicore (32,47) qui chutait de 6,88 % supplémentaires en compagnie de Proximus (13,49) qui perdait de même à nouveau 6,28 % alors que Telenet (19,11) chutait par ailleurs de 6,51 %. Seule résistante le matin, Elia (133,10) avait porté son avance à 2,46 % tandis qu'AB InBev (49,83) et Sofina (194,90) repartaient de 0,65 et 1,04 % à la hausse. KBC (55,42) et Ageas (40,81) valaient 3,52 et 2,35 % de moins que la veille tandis que Cofinimmo (107,20) plongeait subitement de 6,13 % dans un secteur où WDP (30,66) et Aedifica (93,70) perdaient 2,42 et 2,19 %, celle-ci au moment où elle était suspendue suite à l'annonce d'un placement privé.

La Bourse de Francfort emmenait la dégringolade européenne, le DAX s'écroulant à 12 912,59 points, en chute de 1,76 %, au plus bas depuis mars 2022. La Bourse de Londres lâchait un peu moins d'un point de pourcentage (-0,97 %), le FTSE-100 s'affichant à 7 020,45 points. A la Bourse de Paris parvenait à limiter les pertes, le CAC 40 perdant tout de même 0,56 % à 5 883,33 points.

Valeurs de clôture du jeudi 23/06 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 49,83 (49,51)
  • Ackermans - 140,90 (142,50)
  • Aedifica - 93,70 (95,80)
  • Ageas - 40,81 (41,79)
  • Aperam - 28,60 (30,08)
  • arGEN-X + 340,00 (338,70)
  • Cofinimmo - 107,20 (114,20)
  • Colruyt - 26,28 (26,80)
  • D'Ieteren - 133,20 (134,80)
  • Elia + 133,10 (129,90)
  • Galapagos - 51,30 (52,00)
  • GBL - 78,74 (79,26)
  • KBC - 55,42 (57,44)
  • Proximus - 13,49 (14,40)
  • Sofina + 194,90 (192,90)
  • Solvay - 76,96 (79,52)
  • UCB + 81,68 (81,44)
  • Umicore - 32,47 (34,87)
  • VGP - 167,60 (168,00)
  • WDP - 30,66 (31,42)

L'avis du Broker pour Galapagos, Umicore et D'Ieteren

Galapagos (-1,4% à 51,3 euros) a été confirmé à « conserver » chez KBC Securities, avec un objectif fixé à 60 euros. L'analyste souligne les deux acquisitions qui viennent d'être réalisées par le groupe biotech, à savoir le néerlandais Cellpoint (pour 125 millions d'euros) et l'américain Aboundbio (pour 14 millions d'euros). "Ces opérations vont permettre un élargissement du portefeuille, et cadre avec la politique que la nouvelle équipe dirigeante cherche à mettre en place."

Umicore (-6,9% à 32,47 euros) a été maintenu à « conserver » chez Degroof Petercam, qui a confirmé son objectif à 41 euros suite à la tenue du Capital Market Days et à la suite de la divulgation d'objectifs ambitieux. "La direction a l'intention de doubler son chiffre d'affaires d'ici 2030, ce qui va nécessiter une augmentation plus importante que prévu des investissements", estimés à 5 milliards d'euros entre 2022 et 2026. "Elle n'a pas donné d'objectifs en matière de rentabilité opérationnelle, ce qui est compréhensible vu l'impact des cours pour les métaux précieux sur ce critère."

D’Ieteren

(-1,2% à 133,2 euros) a vu son objectif fixé à 195 euros chez Kepler Cheuvrex, avec un avis maintenu à « acheter ». Cet avis fait suite à l’acquisition de Go-Solar. Avec cette opération, le groupe entend se positionner sur le segment des énergies renouvelables, en proposant des solutions basées sur des batteries et des panneaux photovoltaïques pour optimiser l’énergie verte produite par les particuliers.

"Cette opération cadre avec la stratégie du groupe de proposer une solution complète en termes de mobilité électrique sur le marché belge."