La Bourse de Bruxelles trouve son second souffle et repasse la barre des 3.700 points

Hormis Paris, les principaux indices européens terminaient la séance en positif.

La Libre Eco avec AFP
La Bourse de Bruxelles trouve son second souffle et repasse la barre des 3.700 points
©BELGA

Après avoir reperdu une bonne part de son gain matinal, la Bourse de Bruxelles devait repartir à la hausse, le Bel 20 gagnant finalement 1,44 % à 3 738,50 points avec 18 de ses éléments dans le vert. Ceux-ci étaient toujours emmenés par arGEN-X (352,10) et Umicore (33,55) qui bondissaient de 4,70 et 3,10 %, Aperam (29,95) regagnant 2,25 %. Solvay (81,02) et Galapagos (53,08) valaient 1,58 et 1,61 % de plus que vendredi alors que UCB (80,98) gagnait de justesse 0,05 %. AB InBev (51,05) et KBC (56,12) s'appréciaient de 0,47 et 0,36 % alors que Ageas (41,02) reculait de 2,05 % et Colruyt (26,65) de 1,55 %.

A la Bourse de Francfort, le DAX s'appréciait de 0,52 % à 13 186,07 points. Même dynamique à la Bourse de Londres, où le FTSE-100 avançait de 0,69 % à 7 258,32 points. La Bourse de Paris terminait dans le rouge, le CAC 40 reculant de 0,43 %.

Valeurs de clôture du lundi 27/06 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 51,05 (50,81)
  • Ackermans + 145,50 (144,20)
  • Aedifica + 94,30 (92,60)
  • Ageas - 41,02 (41,88)
  • Aperam + 29,95 (29,29)
  • arGEN-X + 352,10 (336,30)
  • Cofinimmo + 109,80 (109,00)
  • Colruyt - 26,65 (27,07)
  • D'Ieteren + 138,30 (135,30)
  • Elia + 135,70 (133,60)
  • Galapagos + 53,08 (52,24)
  • GBL + 81,66 (80,62)
  • KBC + 56,12 (55,92)
  • Proximus + 14,23 (14,04)
  • Sofina + 204,20 (200,80)
  • Solvay + 81,02 (79,76)
  • UCB + 80,98 (80,94)
  • Umicore + 33,55 (32,54)
  • VGP + 168,80 (166,60)
  • WDP + 31,86 (31,32)

L'avis du Broker pour UCB, WDP et Retail Estates

UCB (+0,1% à 80,98 euros) a enregistré une vague de révisions baissières, suite à l'annonce d'une alerte sur les résultats 2022, liée notamment au retard pris dans l'approbation du Bimekizumab (psoriasis) sur le marché américain et à l'acquisition de Zogenix. Les objectifs ont été descendu de 109,7 vers 97,5 euros chez Degroof Petercam (« acheter »), de 125 vers 115 euros chez KBC Securities (« acheter »), de 95 vers 87 euros chez UBS (« neutre ») et de 130 vers 121 euros chez Bryan Garnier (« acheter »). Les analystes soulignent que si les répercussions négatives à court terme vont rester, les perspectives restent favorables (et inchangées) pour le long terme.

WDP (-1,7% à 31,86 euros) a été maintenu à « acheter » chez UBS, qui a descendu son objectif de 45 vers 38 euros à l'occasion de la publication d'une étude sectorielle. L'analyste a intégré dans ses modèles une hausse des coûts opérationnels et administratifs, avec pour conséquence une baisse du bénéfice attendu pour l'exercice 2023.

Retail Estates (-0,5% à 66,2 euros) a vu son objectif descendre de 76 vers 72 euros chez Kepler Cheuvreux, la note étant maintenue à « conserver » au vu du contexte économique relativement difficile. L'analyste a ajusté son modèle suite à l'augmentation de capital de 55 millions d'euros. "Au vu du faible endettement, nous continuons de tabler sur des investissements de 100 millions d'euros pour l'année en cours et de 80 millions d'euros en 2023." Il s'attend toutefois à une évolution stable de la valeur du portefeuille pour les prochaines années.