Les Bourses européennes reculent à la clôture, lestées par le prix du gaz

Les Bourses européennes ont reculé mardi, accusant le coup de la nette hausse des prix du gaz naturel européen, à son plus haut niveau depuis mars, reflet des tensions entre la Russie et l'Union européenne dans le contexte de la guerre en Ukraine.

La Libre Eco avec AFP
Les Bourses européennes reculent à la clôture, lestées par le prix du gaz
©Shutterstock

En baisse et fort irrégulier dans l'attente des décisions de la Banque centrale américaine (Fed), à l'instar de ses voisins européens, le BEL 20à la Bourse de Bruxelles est repassé brièvement dans le vert à l'approche de la clôture de mardi, pour finalement terminer sur un recul de 0,10% à 3.741,26 points avec 11 de ses éléments dans le rouge. Solvay (79,00) emmenait les baisses en chutant de 2,47% alors que UCB (80,42) et Elia (148,90) se distinguaient par des hausses de 1,85 et 1,71% en compagnie de arGEN-X (359,60) et Galapagos (50,68), en hausse de 0,95 et 0,68%.

Francfort, sensible aux nouvelles sur l'approvisionnement en gaz, a perdu 0,85%, Milan 1,04%, Paris 0,42% et Londres a fini à l'équilibre.

Le prix du gaz naturel en Europe frôlait les 200 euros le mégawattheure, au lendemain de l'annonce par Gazprom d'une nouvelle réduction à compter de mercredi de l'acheminement de gaz vers l'Europe via le gazoduc Nord Stream.

Valeurs de clôture du mardi 26 juillet des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 54,00 (53,59)
  • Ackermans - 138,70 (138,90)
  • Aedifica + 100,00 (99,40)
  • Ageas + 41,36 (41,34)
  • Aperam - 28,15 (28,44)
  • arGEN-X + 359,60 (356,20)
  • Cofinimmo + 112,20 (111,40)
  • Colruyt - 26,96 (27,33)
  • D'Ieteren - 153,20 (154,40)
  • Elia + 148,90 (146,40)
  • Galapagos + 50,68 (50,34)
  • GBL - 82,90 (83,82)
  • KBC - 49,86 (50,66)
  • Proximus - 13,39 (13,55)
  • Sofina - 207,80 (210,60)
  • Solvay - 79,00 (81,00)
  • UCB + 80,42 (78,96)
  • Umicore - 32,64 (33,27)
  • VGP + 162,60 (161,40)
  • WDP - 31,12 (31,70)

L'avis du Broker sur Solvay, Barco et Telenet

Solvay (-2,5% à 79 euros) a continué de subir des révisions négatives durant les dernières séances, avec une recommandation abaissée d'"acheter" vers "neutre" chez Bank of American (objectif de 120 vers 95 euros), tandis que JP Morgan Cazenove ("surpondérer") et Barclays ("neutre") se sont contentés de descendre leurs objectifs, respectivement vers 108 et 115 euros. "Si nous apprécions le travail réalisé par l'équipe dirigeante, le projet de séparation du groupe incorpore un grand risque en raison de la complexité du projet", souligne Bank of America.

Barco (-0,7% à 25,1 euros) a été confirmé à "acheter" chez Degroof Petercam, qui a relevé son objectif de 24,5 vers 29 euros suite à l'annonce des excellents chiffres pour le premier semestre 2022. "La bonne santé du carnet de commandes nous permet d'avoir une bonne visibilité à court terme, avec des marges qui devraient s'améliorer". En conséquence, l'analyste a remonté ses attentes pour le résultat opérationnel de 7 à 10% pour les exercices 2022 à 2024.

Telenet (-1,6% à 15,24 euros) a été descendu d'"acheter" vers "conserver" chez Jefferies, avec un objectif reculant vers 15 euros. L'analyste se montre nettement peu satisfait par la forte révision à la baisse du dividende minimum du groupe. "Les flux de trésorerie vont rester longtemps sous pression", estime l'analyste, "et l'arrivée d'un nouvel opérateur ne fera que renforcer cette passe difficile tandis que la hausse des taux obligataires est une mauvaise nouvelle pour un groupe fortement endetté".