Les Bourses européennes clôturent en légère hausse, portées par les résultats d'entreprises

Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse mercredi, à l'issue d'une séance riche en résultats d'entreprises et quelques heures avant l'annonce de la Réserve fédérale américaine (Fed) de relever ses taux directeurs.

La Libre Eco avec AFP
Les Bourses européennes clôturent en légère hausse, portées par les résultats d'entreprises
©Shutterstock

Légèrement plus soutenu à l'approche de l'ouverture positive de Wall Street, l'indice Bel 20 à la Bourse de Bruxelles devait rester à la traine de ses voisins européens, toujours freiné par ses valeurs immobilières. Il gagnait finalement 0,29% à 3.752,04 points avec 14 de ses éléments en hausse alors que Aedifica (96,75) et Cofinimmo (110,80) reculaient de 3,25 et 1,25%, VGP (161,20) et WDP (30,64) cédant 0,86 et 1,54%.

La place parisienne a gagné 0,75%, Londres 0,57% et le Dax à Francfort 0,53%.

Valeurs de clôture du mercredi 27 juillet des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 54,33 (54,00)
  • Ackermans + 140,00 (138,70)
  • Aedifica - 96,75 (100,00)
  • Ageas + 41,64 (41,36)
  • Aperam + 28,22 (28,15)
  • arGEN-X - 358,20 (359,60)
  • Cofinimmo - 110,80 (112,20)
  • Colruyt + 27,06 (26,96)
  • D'Ieteren + 154,20 (153,20)
  • Elia + 149,50 (148,90)
  • Galapagos + 51,34 (50,68)
  • GBL - 82,86 (82,90)
  • KBC + 50,56 (49,86)
  • Proximus + 13,41 (13,39)
  • Sofina + 209,20 (207,80)
  • Solvay + 80,18 (79,00)
  • UCB + 81,18 (80,42)
  • Umicore + 32,84 (32,64)
  • VGP - 161,20 (162,60)
  • WDP - 30,64 (31,12)

L'avis du Broker sur Melexis, Ontex et Bekaert :

Melexis (+7,8 % à 79,25 euros) a été confirmé à "conserver" chez Degroof Petercam, l'objectif étant mis sous révision suite à la publication de résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre. "En outre, la direction a relevé ses attentes pour 2022 en raison de la force du dollar face à l'euro". Si les perspectives à court terme restent robustes, l'analyste souligne les événements économiques et géopolitiques suggèrent davantage d'incertitudes sur le moyen terme.

Ontex (-4 % à 6,41 euros) a vu son objectif descendre de 10,5 vers 9,5 euros chez UBS, qui a confirmé son avis "acheter". L'analyste s'attend à un chiffre d'affaire de 377 millions d'euros pour le deuxième trimestre, qui seront publiés ce vendredi, soit une croissance autonome de 8,3%. "Nous attendons une hausse de la marge opérationnelle par rapport aux trois premiers mois de l'année, et la direction devrait confirmer ses attentes pour 2022, en dépit des pressions inflationnistes".

Bekaert (+3,2 % à 31,46 euros) a été descendu à "neutre" chez Oddo BHF, avec un objectif descendu lourdement de 61 vers 44,5 euros. L'analyste souligne s'attendre à une récession d'ici la fin de l'année 2022, avec des impacts qui se feront sentir jusqu'au second semestre 2023, "ce qui a un impact négatif sur les prévisions des groupes industriels". L'analyste souligne toutefois que Bekaert devrait être en mesure d'améliorer sa situation bilantaire durant les prochains trimestres en dépit des investissements élevés et des rachats d'actions.