La Bourse de Bruxelles chute solidement pour entamer le mois d'août, retombant sous les 3 750 points

Dans un climat baissier, la Bourse de Bruxelles réalisait une séance tout particulièrement mauvaise, perdant bien plus de plumes que ses voisines européennes.

La Libre Eco avec AFP
La Bourse de Bruxelles chute solidement pour entamer le mois d'août, retombant sous les 3 750 points
©BELGA

Avec 17 de ses éléments en baisse à la clôture, la Bourse de Bruxelles entamait le mois d'août du mauvais pied et restait nettement à la traine de ses voisins européens. Le Bel 20 enregistrait un recul de 1,64 % à 3 734,45 points. Notre indice de référence était pénalisé par GBL (82,32) et Cofinimmo (105,40) qui chutaient de 4,59 et 4,01 % dans le sillage de leurs résultats, Aperam (30,60) et WDP (32,44) reculant de 3,53 et 2,17 %, Aedifica (99,25) et VGP (168,20) de 2,12 et 1,87 %. KBC (50,70) et Ageas (41,49) valaient 0,82 et 2,49 % de moins que vendredi, AB InBev (51,53) et Sofina (223,80) abandonnant 1,42 et 2,01 %.

La Bourse de Francfort terminait à l'équilibre (-0,03 %), le DAX s'affichant à 13 479,63 points. Léger recul également à la Bourse de Paris, où le CAC 40 lâchait 0,18 % à 6 436,86 points. La Bourse de Londres, à mi-chemin, voyait le FTSE-100 reculer de 0,13 % à 7 413,42 points.

Valeurs de clôture du lundi 1er août des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 51,53 (52,27)
  • Ackermans - 141,30 (143,60)
  • Aedifica - 99,25 (101,40)
  • Ageas - 41,49 (42,55)
  • Aperam - 30,60 (31,72)
  • arGEN-X - 352,70 (357,20)
  • Cofinimmo - 105,40 (109,80)
  • Colruyt + 27,14 (27,03)
  • D'Ieteren + 160,10 (159,50)
  • Elia - 147,70 (148,30)
  • Galapagos + 50,00 (49,58)
  • GBL - 82,32 (86,28)
  • KBC - 50,70 (51,12)
  • Proximus - 13,49 (13,55)
  • Sofina - 223,80 (228,40)
  • Solvay - 84,76 (85,50)
  • UCB - 74,18 (76,30)
  • Umicore - 35,24 (35,36)
  • VGP - 168,20 (171,40)
  • WDP - 32,44 (33,16)

L'avis du Broker pour UCB, Cofinimmo et AB Inbev

UCB (-2,8% à 74,18 euros) a été confirmé à « conserver » chez Deutsche Bank, l'objectif étant descendu de 90 vers 85 euros. Cette révision tient compte des annonces faites lors de la publication des résultats semestriels. "Si les chiffres sont ressortis au-dessus des attentes, les nouvelles ont été moins bonnes en ce qui concerne le pipeline. Plus particulièrement, l'approbation commerciale du Bimzelx en 2023 est loin d'être certaine, et nous attendons que les investisseurs vont rester à l'écart du dossier tant que cette incertitude ne sera pas levée."

Cofinimmo (-4% à 105,4 euros) a été descendu d'« acheter » vers « conserver » chez Kepler Cheuvreux, l'objectif étant ajusté de 136 vers 120 euros suite à la publication des résultats semestriels. « Le groupe continue d'investir dans le développement du portefeuille dans les maisons de repos, avec encore 350 millions d'euros qui seront investis durant la seconde partie de 2022. "Nous pensons qu'une augmentation de capital va devenir plus probable, tandis que nous voyons peu d'éléments susceptibles de soutenir le cours."

AB Inbev

(-1,4% à 51,53 euros) a vu son objectif grimper vers 78 euros chez Barclays Capital, la recommandation étant maintenue inchangé à « surpondérer ». Cette révision fait suite à l’annonce de chiffres trimestriels nettement supérieurs aux attentes en fin de semaine dernière.

"La tendance reste favorable en Amérique Latine, et la croissance se poursuite sur les plateformes digitales, avec une croissance autonome du chiffre d’affaires qui devrait atteindre 10,5% pour l’année en cours."