Les Bourses européennes repartent dans le rouge dans un climat à nouveau baissier

Emmenés par la Bourse de Paris, les marchés européens terminaient la séance sur des pertes qui restaient raisonnables.

La Libre Eco avec AFP
Les Bourses européennes repartent dans le rouge dans un climat à nouveau baissier
©BELGA

La séance se terminait dans le rouge pour la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 lâchant 0,36 % à 3 721,19 points, avec 11 de ses éléments dans le rouge, D'Ieteren étant inchangé. Après une brève chute de 5,8 %, Aperam (29,94) ne reculait plus que de 2,16 %, devancée par Sofina (217,60) qui reperdait 2,77 %, GBL (80,56) abandonnant 2,14 %. Ackermans (138,90) était négative de 1,70 % tandis que AB InBev (50,75) reculait de 1,51 %, KBC (50,34) et Ageas (41,23) de 0,71 et 0,63 %.

A la Bourse de Francfort, le DAX cédait 0,23 % à 13 449,20 points. La Bourse de Paris s'enfonçait davantage dans le rouge, le CAC 40 reculant de 0,42 % à 6 409,80 points. A la Bourse de Londres, le FTSE-100 clôturait proche de l'équilibre (-0,06 %) et s'affichait à 7 409,11 points.

Valeurs de clôture du 2 août des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 50,75 (51,53)
  • Ackermans - 138,90 (141,30)
  • Aedifica + 99,80 (99,25)
  • Ageas - 41,23 (41,49)
  • Aperam - 29,94 (30,60)
  • arGEN-X + 353,70 (352,70)
  • Cofinimmo + 106,40 (105,40)
  • Colruyt - 26,88 (27,14)
  • D'Ieteren = 160,10 (160,10)
  • Elia + 150,80 (147,70)
  • Galapagos + 50,74 (50,00)
  • GBL - 80,56 (82,32)
  • KBC - 50,34 (50,70)
  • Proximus - 13,45 (13,49)
  • Sofina - 217,60 (223,80)
  • Solvay + 85,14 (84,76)
  • UCB - 73,94 (74,18)
  • Umicore + 35,58 (35,24)
  • VGP - 167,40 (168,20)
  • WDP + 32,48 (32,44)

L'avis du Broker pour Umicore, Solvay et WDP

Umicore (+1% à 35,58 euros) a vu ses objectifs légèrement remontés vers 32 euros chez Morgan Stanley (« neutre ») et vers 27 euros chez Jefferies (« sous-performer »). Ces révisions sont intervenues après la publication des chiffres pour le premier semestre, et prennent en compte notamment la hausse des prix de certains métaux comme le cobalt ou le lithium. "A plus long terme, nous pensons que le groupe va être confronté à la hausse de la concurrence et aux surcapacités dans le domaine des batteries rechargeables", souligne l'analyste de Jefferies.

Solvay (+0,5% à 85,14 euros) a été confirmé à « acheter » chez Berenberg, qui a descendu son objectif de 135 vers 125 euros. En dépit de cette baisse, l'analyste reste enthousiaste sur les perspectives du groupe, et il souligne la valorisation anormalement basse du titre. "En dépit des conditions difficiles traversées durant le deuxième trimestre, le groupe est parvenu à faire progresser significativement ses volumes de vente, ce qui démontre la capacité de résistance du portefeuille d'activités."

WDP (+0,1% à 32,48 euros) a été relevé de « conserver » vers « accumuler » chez KBC Securities, l'objectif de cours étant ajusté vers 37,5 euros. L'analyste souligne la bonne santé des résultats trimestriels, grâce à un effet positif de l'indexation des loyers et des acquisitions. "Nous avons toutefois légèrement descendu notre objectif afin de prendre en compte l'effet de la hausse des taux sur les coûts de construction et sur les flux de trésorerie futurs."