Les Bourses européennes clôturent en hausse après le ralentissement de l'inflation américaine

Les marchés européens ont clôturé en hausse mercredi après l'annonce du ralentissement de l'inflation américaine en juillet, les investisseurs anticipant un adoucissement de la politique de relèvement des taux directeurs de la Banque centrale américaine (Fed).

La Libre Eco avec G. Se.
Les Bourses européennes clôturent en hausse après le ralentissement de l'inflation américaine
©Shutterstock

Le ralentissement de l'inflation américaine devait faire repartir les marchés européens nettement à la hausse à l'instar de Wall Street à l'ouverture et de l'euro, le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles gagnant jusqu'à 1,22 % avant de confirmer une avance de 0,70 % en clôturant à 3.837,90 points, avec 16 de ses éléments en hausse.

Le Dax de la Bourse de Francfort a gagné 1,23 %, le CAC 40 à la Bourse de Paris a pris 0,52 % et la Bourse de Milan 0,95 %. La Bourse de Londres avançait de 0,25 % dans les derniers échanges.

Valeurs de clôture du 10 août des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev + 52,96 (52,55)
  • Ackermans + 143,10 (140,60)
  • Aedifica + 103,70 (101,30)
  • Ageas + 44,02 (43,15)
  • Aperam + 31,27 (30,66)
  • arGEN-X - 358,50 (369,70)
  • Cofinimmo + 109,90 (109,30)
  • Colruyt + 27,78 (26,90)
  • D'Ieteren + 164,00 (159,10)
  • Elia - 152,30 (153,00)
  • Galapagos - 52,72 (53,00)
  • GBL + 81,78 (80,72)
  • KBC + 53,52 (52,94)
  • Proximus + 13,32 (13,20)
  • Sofina + 225,60 (219,60)
  • Solvay + 87,44 (86,02)
  • UCB - 73,74 (74,18)
  • Umicore + 37,09 (36,23)
  • VGP + 174,80 (167,20)
  • WDP + 33,78 (32,44)

Kepler Cheuvreux a publié une étude consacrée à l'immobilier de logistique. L'analyste estime qu'en dépit de la correction depuis le début de l'année, l'offre d'entrepôts va rester insuffisante, de sorte que les propriétaires devraient maintenir leur capacité à relever leurs loyers. "Si la récession est plus profonde que prévu ou si les banques centrales doivent se montrer plus agressive, nous serions toutefois amenés à modifier notre approche". Les objectifs ont été ajusté à la baisse afin de prendre en compte la hausse des frais de financement et un ralentissement de la demande.

WDP (+4,13% à 33,78 euros) a été remonté de "conserver" vers "acheter" avec un objectif fixé à 37 euros. "Nous continuons de croire dans l'histoire de croissance et la capacité de dégager une performance décente durant les 12 prochains mois".

VGP (+4,55% à 174,8 euros) a été confirmé à "acheter" avec un objectif descendu vers 213 euros, la direction ayant confirmé la bonne orientation de la demande. "Le groupe n'aura pas besoin de faire appel au marché pour financer sa croissance future".

Montea (+13,29 % à 110,8 euros) a été maintenu à "conserver" avec un objectif descendu vers 105 euros. "La décote par rapport à WDP nous semble justifiée car le groupe semble avoir plus de mal à trouver des acquisitions à des prix attractifs".

Intervest O&W (-1,67 % à 26,45 euros) a été descendu d'"acheter" vers "conserver", avec un objectif ajusté vers 28,5 euros. L'analyste estime que la situation financière laisse peu de place à de nouvelles acquisitions.