L'inflation a peut-être atteint un pic aux Etats-Unis

Ce léger recul de l’inflation s’explique notamment par le reflux des prix à l’essence à la pompe.

V.S. avec AFP
L'inflation a peut-être atteint un pic aux Etats-Unis
©Shutterstock

Petite éclaircie sur le front de la hausse des prix outre-Atlantique. Les marchés boursiers respirent (un peu).

C’est le chiffre que les marchés financiers attendaient de pied ferme cette semaine: le niveau de l’inflation aux Etats-Unis. Les prix à la consommation ont augmenté de 8,5% en juillet sur un an, selon l’indice des prix à la consommation (CPI) publié mercredi par le département du Travail, après une hausse en juin de 9,1 %, un record depuis 40 ans. Et cela alors que les analystes tablaient plutôt pour 8,7 %.

C’est donc une petite éclaircie pour l’économie américaine mais aussi pour le président américain Joe Biden, bientôt confronté à de nouvelles échéances électorales et dont les détracteurs estiment qu’il mène une “politique inflationniste” alimentée par le généreux plan de relance mis en place en mars 2021, juste après son arrivée à la Maison-Blanche.

Quid de la politique de la Fed?

Ce chiffre de 8,5% pourrait laisser penser que le pic de l’inflation a été atteint outre-Atlantique même si à ce stade la prudence s’impose évidemment. Ce léger recul de l’inflation, qui reste tout de même à des niveaux extrêmement élevés, s’explique notamment par le reflux des prix à l’essence à la pompe. Autre nouvelle encourageante: sur le seul mois de juillet, l’inflation est même nulle, ce qui signifie que les prix n’ont, contre toute attente, pas augmenté par rapport à juin, alors qu’elle s’était élevée à 1,3 % le mois dernier par rapport à mai.

A Wall Street, les investisseurs ont accueilli de chiffre de 8,5 % avec soulagement, l’indice Dow Jones progressant peu après l’ouverture de 1,5 %.

La prudence et la volatilité prédomineront probablement jusqu’en septembre sur les marchés boursiers dans l’attente de la prochaine réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed). Si le ralentissement de l’inflation venait à se confirmer, la Fed pourrait ralentir le rythme du cycle de hausse des taux entamé il y a quelques mois. Mais tout ceci reste évidemment à confirmer…

10 milliards d’euros de mesures fiscales pour atténuer l’envolée des prix

Le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, a annoncé que Berlin allait adopter une série de mesures fiscales d’un montant de 10 milliards d’euros en 2023 pour atténuer l’envolée des prix. Ce paquet de mesures consiste notamment à relever le niveau à partir duquel le taux maximal d’imposition sur le revenu de 42  % s’appliquera et à augmenter le montant des allocations familiales, a-t-il précisé, soulignant que le gouvernement était “

contraint d’agir

” face au renchérissement des prix, notamment ceux de l’énergie.

L’inflation a atteint 7,5  % sur un an en juillet, en recul par rapport à juin mais elle se situe toujours à un très haut niveau en raison de la guerre en Ukraine.