Le pétrole brut repart à la baisse, toujours inquiété par la diminution de la demande chinoise

Les hausses liées à la guerre en Ukraine font place aux baisses liées au ralentissement de l'économie chinoise.

La Libre Eco avec Belga
Le pétrole brut repart à la baisse, toujours inquiété par la diminution de la demande chinoise
©Shutterstock

Le pétrole brut est moins cher ce mardi. Les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale et donc d'une baisse de la demande pèsent sur les prix. Le prix du baril de pétrole de type Brent de la mer du Nord - qui détermine le prix à la pompe - chute de 0,9 % à 94,21 dollars. Un baril de pétrole de type américain WTI diminue de 0,7 % et coûte 88,82 dollars.

Les signaux d'un ralentissement de l'économie ont poussé le prix à son plus bas niveau en près de six mois. La demande de pétrole a diminué notamment en Chine, plus grand consommateur de pétrole au monde.

La hausse des prix causée par l'invasion russe de l'Ukraine - qui a fait grimper le prix à 130 dollars le baril - a presque complètement disparu.