Sixième baisse consécutive pour le Bel 20

Les Bourses européennes se sont repliées une fois de plus jeudi, le retour d'un confinement en Chine pesant sur les perspectives économiques déjà assombries par la détermination des Banques centrales à lutter contre l'inflation.

La Libre Eco avec G. Se.
Sixième baisse consécutive pour le Bel 20
©Shutterstock

Sixième baisse consécutive pour le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles en ce premier jour de septembre, notre indice de référence ajoutant une perte de 1,47 % (aux 5,55 % perdus au mois d'août) en terminant à 3.533,13 points, avec tous ses éléments dans le rouge.

La Bourse de Paris a perdu 1,48 %, la Bourse de Francfort 1,60 %, la Bourse de Londres 1,86 % et Milan 1,19 %. L'euro s'enfonçait par ailleurs de 1 % par rapport au dollar, à 0,9939 dollar pour un euro vers 15H40 GMT (-1,14 %).

Valeurs de clôture du 1er septembre des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev - 47,95 (48,35)
  • Ackermans - 143,70 (145,80)
  • Aedifica - 92,55 (94,35)
  • Ageas - 39,94 (40,49)
  • Aperam - 25,47 (26,99)
  • arGEN-X - 372,20 (373,50)
  • Cofinimmo - 98,95 (101,20)
  • Colruyt - 27,08 (27,68)
  • D'Ieteren - 146,50 (150,70)
  • Elia - 144,10 (144,90)
  • Galapagos - 49,47 (50,14)
  • GBL - 74,26 (75,50)
  • KBC - 46,85 (47,38)
  • Proximus - 12,62 (12,68)
  • Sofina - 194,50 (200,20)
  • Solvay - 79,20 (80,64)
  • UCB - 69,70 (70,10)
  • Umicore - 30,67 (31,75)
  • VGP - 138,00 (145,20)
  • WDP - 29,22 (30,38)

Avis des brokers pour VGP, Tessenderlo et Recticel :

VGP (-5 % à 138 euros) a été remonté d'"accumuler" vers "acheter" chez KBC Securities, l'objectif étant ajusté à la baisse vers 215 euros. L'analyste souligne le fort ralentissement des développements immobiliers durant le premier semestre 2022, lié à la normalisation du commerce en ligne. "En dépit du recul de l'objectif, le potentiel reste significatif et justifie une approche favorable sur le dossier. Une récession sévère qui impacterait durablement la demande est le principal risque pour les attentes bénéficiaires". Dans le même temps, Barclays a confirmé son avis à « surpondérer », avec un objectif descendu de 187 vers 160 euros.

Tessenderlo (-0,2 % à 32,3 euros) a vu son objectif grimper de 32 vers 34 euros chez Kepler Cheuvreux, l'avis étant maintenu à "conserver". Cette révision est intervenue suite à la publication de chiffres supérieurs aux attentes pour le premier semestre. "La direction a également remonté ses objectifs pour l'ensemble de l'année, ce qui nous a poussé à relever nos prévisions pour 2022 et 2023".

Recticel (-0,6 % à 13,82 euros) a été relevé de "conserver" vers "accumuler" chez KBC Securities, l'objectif restant inchangé à 21 euros. L'analyste a réagi à la publication des chiffres semestriels, ressortis au dessus des attentes de l'analyste. "La performance a été supérieure à celle de Kingspan. Même si la direction s'est refusée à donner des objectifs pour l'ensemble de l'année, nous considérons la valorisation actuelle comme attractive".